Régions Est Constantine
 

Centres de formation du Croissant-rouge

De belles opportunités pour les femmes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.07.17 | 12h00 Réagissez

Le plus qui est offert aux apprenantes est une perfection dont elles bénéficient, parallèlement aux cours théoriques et pratiques, avec une attestation en bonne et due forme pour sanctionner leur formation.

Une jeune fille et un jeune garçon élégamment vêtus reçoivent les visiteurs avec des bonbons et le sourire devant la porte du centre de formation pour filles du comité de la wilaya de Constantine du Croissant-Rouge algérien (CRA). Situé à quelques pas de la rue Amar Rouag, dans la ruelle reliant le quartier de Rcif à celui d’El Djezzarine, le lieu, que nous avons visité hier, a été agréablement aménagé pour une exposition-vente des produits réalisés par les femmes inscrites dans les ateliers ouverts par le Croissant-Rouge de Constantine.

Du monde, il y en avait, surtout parmi la gent féminine, qui vient faire ses courses dans les lieux, notamment en cette saison des mariages. Un attrait est manifesté pour des articles divers et des habits pour enfants, bien présentés sur les tables. «C’est le fruit d’une année de travail que nous présentons ici, pour montrer que ces ateliers donnent d’énormes chances aux femmes au foyer, celles aux besoins spécifiques, et même celles ayant un diplôme et qui se sont retrouvées au chômage.

C’est une opportunité pour elles afin d’acquérir un métier qui leur ouvrira d’autres voies pour avoir une source de revenus, aider leurs familles ou leurs époux», explique Ouahiba Hazourli, vice-présidente chargée des centres de formation au comité de la wilaya de Constantine du CRA. «Nous recevons un nombre important de demandes de formation dans ce centre et au niveau du local situé près du siège du CRA à la rue Kitouni Abdelmalek, nous faisons tout pour satisfaire cette demande grâce à l’appui de la direction du comité du CRA et au travail remarquable des formateurs, dont certains sont des bénévoles», poursuit-elle.

Le centre, qui offre toute une gamme de formations en couture, fetla, perlage, finition et broderie manuelle et sur machine, a bénéficié, il y a quelques années, d’une aide matérielle en machines de la part de la Croix-Rouge espagnole, soucieuse d’encourager une expérience qui demeure unique en son genre au niveau national. Le plus qui est offert aux apprenantes est une perfection dont elles bénéficient, parallèlement aux cours théoriques et pratiques, avec une attestation en bonne et due forme pour sanctionner leur formation.

«Nous sommes très heureux de voir que ces femmes que nous avons formées sont sollicitées pour travailler dans des ateliers privés, alors que d’autres ont pu acquérir des machines dans le cadre des dispositifs de l’emploi, ce qui est une grande satisfaction pour nous, alors que nous sommes à la fin de l’année, et que nous avons reçu déjà des inscriptions pour la prochaine saison», se félicite Ouahiba Hazourli. «Notre seul souhait au CRA est d’avoir plus de locaux et de matériel pour pouvoir faire mieux, mais nous insistons surtout auprès des parents pour encourager leurs filles à venir s’inscrire, car ils ne le regretteront jamais», conclut-elle. 
 

Arslan Selmane
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...