Régions Est Constantine
 

Achats de fournitures scolaires

Ce n’est pas encore le rush

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les produits proposés sont pour la plupart importés
Les produits proposés sont pour la plupart importés

La rentrée scolaire est prévue pour le 6 septembre prochain, soit dans une vingtaine de jours, et ce n’est toujours pas le rush sur les magasins de fournitures scolaires.

«Habituellement à cette période, nous sommes débordés par la clientèle, surtout celle qui est déjà rentrée de vacances», nous dira un commerçant d’habillement de la rue Abane Ramdane (Arcades). In situ, le constat est confirmé. Devant des vêtements achalandés et des tabliers scolaires aux couleurs «réglementaires», il n’y a pas grand monde. Deux à trois clientes y sont entrées juste pour se renseigner sur les prix sans acheter. «L’Aïd El Kébir coïncide avec la rentrée scolaire, ce sont des dépenses supplémentaires pour nous, je ne suis pas décidée encore à acheter des tabliers neufs pour mes enfants, peut-être qu’ils mettront ceux de l’année dernière, ce qui pourrait être plus raisonnable d’un point de vue financier», nous dira l’une d’elles sans trop s’y attarder. Du côté des commerces spécialisés dans la vente des fournitures scolaires, les achats se font, mais à un rythme tempéré.

Un magasin d’articles scolaires ayant pignon sur rue au centre-ville draine visiblement une clientèle non négligeable. Des produits, pour la plupart importés, dont certaines marques de qualité, sont exposés sur  des dizaines d’étagères. Des cartables et articles aux couleurs chatoyantes, qui, vraisemblablement, mettent dans l’embarras les parents quant au meilleur choix. «Je cherche toujours à bénéficier du rapport qualité/prix, mais ce n’est plus possible. Tous ces articles de marque sont affichés au prix fort», nous dira une mère de famille, qui précisera qu’elle fait ses achats dans ce même point de vente depuis maintenant trois ans, c’est à dire depuis le début de la scolarité de sa fille. «Nous n’avons pas encore atteint notre chiffre record, mais depuis une semaine, nous avons au moins quelques dizaines de clients par jour, cela va s’accentuer à partir de la semaine prochaine», nous affirmera l’un des vendeurs. Que les parents s’en acquittent pendant les vacances ou à la rentrée, les achats scolaires demeurent toutefois un véritable casse-tête. 

N.D.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...