Régions Est Biskra
 

Biskra

Triste spectacle à la direction de l’éducation

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.09.17 | 12h00 Réagissez

Assaillie par des dizaines de fonctionnaires venus retirer un document, demander une affection ou s’enquérir des dispositions légales pour tel ou tel service, la direction de l’éducation de Biskra connaît ces jours-ci une grande affluence, créant une pagaille et une anarchie maintes fois dénoncées par les syndicalistes du Cnapeste et de l’Unpef.

A fin de parer à cette situation, les responsables de cette administration, où devrait régner calme et sérénité, n’ont pas trouvé mieux que de cadenasser à plusieurs reprises les portes d’entrée et de laisser ainsi des enseignants, des inspecteurs et des travailleurs faire le pied de grue sans aucune information. Conséquences attendues, les portiers appliquant les instructions de leur hiérarchie se retrouvent confrontés à la colère et à la vindicte des fonctionnaires se sentant méprisés par une telle mesure, a-t-on constaté. Des enseignantes venues parfois de lointaines régions, incommodées par cette mesure, ont poussé des cris pour qu’on les laisse passer. «Je viens tous les jours depuis une semaine sans réussir à obtenir un relevé de carrière, une attestation de cessation de payement et un arrêté de départ à la retraite nécessaire pour la CNR, les œuvres sociales et la Munatec. Après 30 ans de service dans le secteur de l’éducation, j’estime que nous fermer les portes au nez est rabaissant et inacceptable», se plaint une professeure d’arabe du moyen.

Dans une cohue indescriptible, de jeunes recrues dans différentes matières d’enseignement ont escaladé les clôtures pour accéder aux bureaux. Des directeurs de lycée ont dû plusieurs fois rebrousser chemin la mort dans l’âme, tandis que des inspecteurs du secondaire, touchés dans leur dignité professionnelle, ont promis de tout faire pour quitter Biskra en sollicitant du ministère de l’Education nationale une mutation vers une autre wilaya «où les fonctionnaires de tous rangs sont bien accueillis et respectés», dira l’un d’entre eux.

Confrontée à une formidable surcharge de travail en cette rentrée, marquée par le départ à la retraite de milliers d’enseignants, le recrutement d’autres, à l’entrée en fonction de plusieurs établissements scolaires et à la réorganisation des services administratifs avec l’arrivée d’un nouveau directeur, «la direction de l’éducation de Biskra retrouvera très vite une ambiance de travail idoine et l’accueil des fonctionnaires sera amélioré et au niveau requis. Nous demandons juste un peu de patience et de compréhension des enseignants et du personnel du secteur, qui doivent savoir que nous travaillons d’arrache-pied pour satisfaire chacun», a expliqué Lakhdar Barkati, secrétaire général de la direction de l’éducation de Biskra.             
 

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie