Régions Est Biskra
 

Associations de protection des consommateurs à Biskra

Pour une meilleure visibilité dans le champ médiatique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les associations sont venues des douze wilayas de l’Est
Les associations sont venues des douze wilayas de l’Est

L’enjeu est d’arriver à une consommation raisonnée, saine, utile et responsable.

Réunis pour un séminaire national à Biskra, en début de semaine à la Maison de l’artisanat, les membres d’associations de protection des consommateurs venus de 12 wilayas du pays ont décidé de densifier leurs activités et d’œuvrer pour une meilleure visibilité dans le champ médiatique afin de toucher le grand public dont les mœurs consuméristes sont en perpétuelle transformation. Axées sur les thèmes de la rationalisation de la consommation des ménages et la lutte contre les intoxications alimentaires, six communications ont été présentées par des experts devant un auditoire tout ouïe.

L’enjeu étant d’arriver à une consommation raisonnée, saine, utile et responsable et de former des consommateurs conscients de leurs comportements de clients et d’acheteurs potentiels de tous produits, plusieurs recommandations ont été énoncées à l’issue de cette rencontre organisée par l’association Yakadha (vigilance) en collaboration avec l’association Amane et avec le soutien de la direction du commerce de Biskra.

Ayant recueillies l’assentiment du Prof Bachir Messaïtfa, ex-ministre et expert international en économie qui a participé aux travaux, la première recommandation préconise de multiplier les campagnes de sensibilisation et d’information ciblant les pères de famille, les femmes au foyer, les collégiens et lycéens, les universitaires et les fidèles dans les mosquées ainsi que les restaurateurs, commerçants et les distributeurs de denrées alimentaires et de produits de large consommation.

La seconde a trait à la nécessité de lutter contre toutes les formes de gaspillage et au strict respect des conditions de conservation des aliments. Une autre est relative à l’aide et à l’assistance des plus démunis par le truchement de collectes de denrées alimentaires et de produits pharmaceutiques qui seront redistribués aux nécessiteux.

«En quelques années, beaucoup de choses ont été réalisées par les associations de protection des consommateurs algériens, mais il en reste encore plus à faire pour délaver les mentalités et arriver à obtenir des citoyens consommateurs responsables et conscients de leurs conduites et modes de consommation.

Nous exhortons les consommateurs à opter, à chaque fois que cela est possible, pour des produits algériens afin de réduire la facture des importations et les médias à répercuter et diffuser nos messages de prévention et d’information vers le grand public. La consommation est l’affaire de tous», a souligné Saïd Kribaa, président de l’association Yakadha.

A noter que tous les participants à cette rencontre ont salué la décision du ministère du Commerce de mettre en place une cellule nationale de veille à laquelle seront associées les associations de protection des consommateurs et qui aura pour tâche d’orienter et d’accompagner les consommateurs vers la rationalisation de leurs achats durant certaines périodes de l’année et à certaines occasions.                        

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...