Régions Est Biskra
 

Nouvelles infrastructures scolaires à Biskra

Ouverture d’un lycée et d’un centre psychopédagogique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.09.17 | 12h00 Réagissez

Hier, le wali de Biskra, Ahmed Kerroum, a officiellement donné le coup d’envoi de la rentrée scolaire à partir du nouveau lycée de la zone ouest de la ville de Biskra baptisé du nom de feu le moudjahid Messaoud Dhaou.

Flambant neuf, d’une capacité de 800 places, où sont inscrits 380 élèves de 1re et 2e années, ce lycée est implanté dans une zone en voie d’urbanisation. «Nous appelons les parents d’élèves, la direction de l’éducation, la radio de Biskra et les membres de la  société civile à initier une campagne de sensibilisation envers les familles pour inscrire leurs enfants dans ce lycée doté de toutes les commodités. Ce lycée permet de lutter contre les sureffectifs dont pâtissent les autres lycées de la ville de Biskra», a-t-il déclaré à l’issue d’une visite des lieux. Il a aussi demandé aux responsables de ce lycée de veiller à ce que les travaux en cours pour le doter d’un réfectoire, d’une salle de conférence, de blocs administratifs et de logements d’astreinte soient réalisés en dehors des cours pour ne pas perturber les élèves et les enseignants. À noter que la wilaya de Biskra compte pour cette rentrée scolaire 204 019 élèves dans les 3 paliers, dont 20 890 nouveaux inscrits en 1re année primaire. «4 groupes scolaires, 2 CEM et 5 lycées dont 2 sont en voie de finition entreront en fonction», a indiqué Mohamed Louafi, directeur de l’éducation.

Cette halte a été marquée par l’intervention de citoyens de la zone ouest de Biskra qui ont tenu à évoquer leurs préoccupations liées à l’insécurité engendrée par la prolifération des chiens errants, le manque d’éclairage public et le défaut de bitumage des routes. Dans la même journée, un nouveau centre psychopédagogique pour enfants aux besoins spécifiques dans la commune d’El Ha-djeb a été inauguré par le wali. Ce dernier a constaté la qualité de la prise en charge de 40 enfants dans cette structure dépendant de la Direction de l’action sociale (DAS). Le centre a une capacité théorique de 100 places destinées aux enfants trisomiques, autistes et déficients mentaux.

Un bus fait quotidiennement la navette entre Biskra et El Hadjeb pour transporter les enfants. Le centre est doté de salles de cours et de dessin et d’activités ludiques et sportives et d’un réfectoire avec cuisine «ne pouvant être utilisée à cause de l’absence de gaz de ville», s’est plainte la directrice Zoulikha Grine, laquelle souhaite aussi doter ce centre d’une ambulance et augmenter le personnel pédagogique et médical spécialisé. L’ouverture de ce centre a suscité la satisfaction des parents dont les enfants aux besoins spécifiques pourront désormais profiter d’une scolarisation comme tous les autres bambins. «Le taux de scolarisation des enfants est pratiquement de 100 % à Biskra.», s’est félicité le premier responsable de l’exécutif de la wilaya.
 

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...