Régions Est Biskra
 

Corps communs de l’éducation à Biskra

Les travailleurs protestent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.05.17 | 12h00 Réagissez

Répondant à l’appel de leur syndicat (SCCOPEN), des dizaines de travailleurs des corps communs de l’Education nationale ont tenu à manifester récemment devant le siège des œuvres sociales de Biskra, pour dénoncer les nouvelles méthodes de gestion et d’aide aux fonctionnaires appliquées par cette structure.

Dans un communiqué transmis à la presse, cette catégorie de travailleurs «aux revenus limités», crie à l’exclusion et à la marginalisation, du fait, selon eux, qu’ils sont privés des prêts exceptionnels accordés aux fonctionnaires. Au lieu des 150 000 DA, que tout fonctionnaire peut solliciter, ils n’auraient droit qu’à 100 000 DA. L’autre point soulevé touche à la non-perception des primes de départ par les retraités du secteur de l’Education de la catégorie des corps communs et du personnel de gardiennage et de l’entretien des établissements scolaires sortis en 2015.

Les concernés évoquent également la question des pécules accordés aux travailleurs de cette frange pour se marier, pour la circoncision de leurs enfants et pour les orphelins, qui ont connu une baisse de plus de 50%, tandis que les délais de remboursement ont été raccourcis. «Nous refusons catégoriquement ce traitement inique, qui distingue entre les travailleurs d’un même secteur et demandons à avoir les mêmes droits et à être traités sur un pied d’égalité.

Les œuvres sociales de Biskra sont tenues d’appliquer le règlement national régissant cette structure d’aide sociale et non pas de moduler ses services et prestations en fonction de son bon vouloir», a expliqué un syndicaliste. A noter que Farid Chikh, directeur des œuvres sociales de l’Education nationale de Biskra a reçu des représentants du SNCCOPEN, à qui il a promis de transmettre leurs revendications au Comité national des œuvres sociales. Ces travailleurs, dépités par les mesures prises pour rationaliser les dépenses et la gestion des œuvres sociales, ne veulent pas être poussés à des actions extrêmes qui bloqueraient le bon déroulement des examens scolaires de fin d’année.  

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie