Régions Est Biskra
 

Les sages-femmes crient à la dégradation des conditions de travail

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.09.17 | 12h00 Réagissez


Portant des brassards noirs en signe de colère et de deuil, un groupe de sages-femmes du secteur public de Biskra ont observé, mardi dernier, en application des directives de leur syndicat national, un rassemblement sur leur lieu de travail pour dénoncer la dégradation «inéluctable et inacceptable», selon elles, de leurs conditions de travail. Ces auxiliaires de vie seraient soumises à un rythme et à une charge de travail harassants, à de multiples brimades et agressions de la part des parturientes et de leurs familles et à un code fondamental de l’activité des sages-femmes obsolète et ne répondant plus ni aux impératifs de service, ni aux besoins des patientes, ni à celui  des accoucheuses, estiment celles-ci.

«Dans ses textes, l’OMS préconise et fixe à 70 le nombre de naissances par an à accompagner pour les sages-femmes d’un service hospitalier, alors que nous enregistrons, dans  notre cas, 40 naissances par nuit. N’est-ce pas une situation insoutenable ? Nous voulons la réhabilitation de notre noble métier sinon bientôt il n’y aura plus de sages-femmes», a souligné Nadhra Khalfa, responsable de la section syndicale locale des sages-femmes de Biskra. « Je totalise 25 ans de travail au service des naissances. J’en ai marre des agressions de toutes sortes et des pressions induites par ce travail hautement humanitaire, mais qui prend les aspects d’un labeur diabolique. J’ai peur d’aller au travail et je vis dans un stress permanent», a clamé une autre sage-femme au bord de l’apoplexie. Dans un contexte émotionnel fortement appuyé, les sages-femmes de Biskra n’ont pas omis d’assurer un service minimum, afin de prendre en charge les cas d’urgence médicale et de conseiller et orienter les femmes enceintes affluant vers la maternité pour donner vie à un bébé, a-t-on constaté.  

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie