Régions Est Biskra
 

Bidonvilles à Biskra

Les habitants demandent des solutions

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.07.17 | 12h00 Réagissez

Occupant des habitations précaires situées à El Alia nord, Feliache, Chaâbet Roba et Lebchache à la périphérie de la ville de Biskra, des dizaines de pères de famille et de jeunes ont demandé une entrevue avec le maire pour lui expliquer de vive voix les difficultés quotidiennes auxquels ils font face depuis des années du fait de leurs «mauvaises et déplorables» conditions d’hébergement, a-t-on constaté.

Venues à Biskra pour y travailler dans les secteurs de l’agriculture, du transport et du commerce, ces personnes modestes, dont beaucoup ont des enfants inscrits à l’université Mohamed Khider de Biskra, souhaitent simplement une amélioration de leur cadre de vie et un logement décent.

Afin d’éradiquer les bidonvilles enlaidissant le pourtour de la ville de Biskra, les autorités locales ont établi en 2013 un recensement des habitations précaires et de leurs occupants, pour proposer à ceux-ci des solutions de relogement tout en luttant contre la réapparition de nouvelles zones d’habitation clandestines sans commodités ni aménagements.

A Biskra, il y aurait environ 1200 familles mal logées, totalisant une population de plus de 6000 personnes vivant dans ces bidonvilles où prolifèrent tous les fléaux sociaux. «Soixante de ces familles ont été incluses dans la liste des bénéficiaires des lots de terrain, rendue publique dernièrement et 40 autres ont été relogées dans des logements sociaux tandis que les autres vont bénéficier d’un programme spécial visant à éradiquer les gourbis de la ville de Biskra.

C’est une question de sécurité et de paix sociale», a souligné Azzedine Slimani, président de l’APC de Biskra, laquelle a décidé, avec l’aval de la wilaya, de créer des lotissements sur l’emplacement même des bidonvilles dûment répertoriés. «Nous avons identifié 4 zones pouvant être transformées en îlots urbains. Une première étude proposant des lots de terrain de 100 m2 pour chaque famille a été invalidée par la wilaya.

Les études pour offrir à chaque famille de ces bidonvilles des lots de 150 m2 sont sur le point d’aboutir. Dans moins de 6 mois, à la place des ces bidonvilles, il y aura des quartiers avec des routes goudronnées, de l’éclairage public et un réseau d’assainissement et d’AEP. Chaque bénéficiaire aura son acte de propriété et un permis de construire d’un logement à sa guise», a expliqué l’édile de Biskra à une délégation des habitants des bidonvilles repartis, paraît-il, avec l’espoir de voir leur calvaire prendre fin avant l’avènement d’une nouvelle année.                          

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...