Régions Est Biskra
 

Saisie de produits pyrotechniques à Biskra

La marchandise estimée à 10 millions de dinars

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.11.17 | 12h00 Réagissez


Suite à des informations faisant état d’activités illégales d’individus qui auraient transformé un domicile familial, sis à la cité d’El Alia, en dépôt de produits pyrotechniques et qui s’adonneraient à la revente au noir et en gros de cette marchandise écoulée auprès des revendeurs à la sauvette de Biskra, les agents de la 1re sûreté urbaine ont déclenché une enquête à l’issue de laquelle ils ont découvert 423 223 unités de divers produits, pétards, feux d’artifice, bombes fumigènes et bougies prisées par les consommateurs en cette période précédent les fêtes du Mawled Ennabaoui, a-t-on appris de la cellule de communication de la sûreté de la wilaya de Biskra.

Munis d’un mandat de perquisition délivré par le procureur de la République, ils ont fouillé, lundi matin, le domicile en question et arrêté 5 hommes, âgés de 22 à 37 ans, tandis qu’un sixième suspect, qui a pris la fuite en voyant les véhicules de la police, est activement recherché, est-il indiqué.

D’une valeur estimée à 10 millions de dinars, la marchandise saisie sera remise aux services des Douanes, tandis que les prévenus, accusés de contrebande, de détention et de commerce illégal de produits sensibles de fabrication étrangère, seront déférés aujourd’hui au parquet pour être présentés au juge d’instruction.

Toujours dans le cadre de la lutte contre le commerce illégal des produits pyrotechniques, les agents de la sûreté ont effectué, en début de semaine, une descente au marché central de la ville de Biskra pour contrôler les documents et les patentes des petits revendeurs occasionnels tenant des étals et présentoirs de fortune pour profiter de l’aubaine du Mawled Ennabaoui et réaliser quelques dividendes.

A l’issue de cette opération qui a généré un mouvement de panique et de sauve-qui-peut, a-t-on constaté, les policiers ont saisi un lot de 7 800 pétards de différentes puissances et effets, 1 500 paquets de cigarettes d’une marque étrangère illégalement commercialisées et 1 200 paquets de tabac à chiquer (Chemma) contrefaits, note-t-on.   

Hafedh Moussaoui
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie