Régions Est Biskra
 

Biskra

L’antenne d’Interpol a traité 314 affaires

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.10.17 | 12h00 Réagissez

Depuis son ouverture à Biskra, il y a environ 2 mois, l’antenne d’Interpol a traité 314 affaires en collaboration avec le bureau d’Alger et en coordination avec la direction générale de ce service international d’échanges d’informations, de coopération et de recherches et d’investigations policières basé à Lyon, en France.

Dévolu à la lutte contre la criminalité transfrontalière, Interpol traque les groupes de terroristes internationaux, les personnes recherchées pour différents crimes, telles que les suspects de détournements de deniers publics, les voleurs de voitures, les auteurs de rapts d’enfants, les trafiquants de drogue en fuite, les passeurs d’immigrants illégaux et les réseaux de prostitution et de traite d’êtres humains en situation de faiblesse. Le bureau d’Interpol de Biskra, travaillant aussi avec Afripol, est doté de tous les moyens matériels sophistiqués et des ressources humaines de haute compétence adaptées à sa mission et à ses objectifs de travail, a-t-on appris auprès de Youcef Hamel, contrôleur principal et chef de la sûreté de la wilaya de Biskra.

Après avoir exposé le bilan des activités et des résultats des interventions et des opérations menées par cette institution de sécurité dans le cadre du contrôle de la circulation routière, de la protection des biens et des personnes et de la lutte contre toutes les formes de criminalité, le même responsable a estimé que la wilaya de Biskra et son chef-lieu jouissaient d’un niveau de sécurité appréciable et inattendu eu égard à son développement urbain et à l’augmentation de sa démographie. «Biskra est sûre et complètement quadrillée par les forces de sécurité. Durant la période estivale, nous n’avons enregistré aucun homicide, ni enlèvement d’enfants du fait d’un travail de prévention mené inlassablement par nos équipes et brigades de police de proximité dont la présence dissuasive  24h sur 24 sur le terrain a apparemment donné ses fruits. Avec l’ouverture prochaine de sièges de la sûreté à M’Chouneche, Ourlel et Djemorah, nous aurons un taux de couverture de presque 100% des daïras de Biskra. J’exhorte les citoyens à signaler via les numéros verts 17 48, 17 ou 104 tout individu suspect ou les actes contrevenants à la loi et à l’ordre public», a-t-il déclaré. Durant la période estivale, la sûreté de Biskra a effectué 71 781 opérations.

La PJ a traité 910 affaires impliquant 838 personnes, dont 30 femmes et 47 mineurs. Accusés de coups et blessures volontaires, de rixe sur la voie publique, de vols, de falsification de documents et de billets de banque, de violations de domicile, d’atteinte à la propriété privée, d’immigration clandestine ou de trafic de tabac, d’alcool et de psychotropes, 176 prévenus ont été placés en détention préventive. La brigade spécialisée contre la cybercriminalité a traité 40 affaires liées à la publication de photographies indécentes, à des menaces, abus de confiance et détournement de mineurs via les réseaux sociaux, a-t-il été indiqué. «La police nationale a parfaitement encadré la rentrée scolaire et elle se prépare avec la plus grande vigilance et professionnalisme à sécuriser, en application des directives et orientations de la DG de la Sûreté nationale, les élections communales et de la wilaya de novembre prochain.», a conclu le conférencier.  

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...