Régions Est Biskra
 

Bureau d’études économiques et techniques de Biskra

Des initiatives pour sauver les postes d’emploi

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.09.17 | 12h00 Réagissez

En butte à une situation financière catastrophique, faisant que les rémunérations des employés sont gelées depuis 6 mois, les travailleurs du bureau d’études économiques et techniques de Biskra (BEETB) cherchent par tous les moyens à sauver leurs postes d’emploi et préserver leur unité de la dissolution, a-t-on appris.

Agissant conformément à la convention collective sectorielle, le directeur, Lotfi Boubakar, se démène pour éviter le recours abusif à la compression du personnel, à la réduction drastique des salaires et au recours à l’incitation des travailleurs à choisir le départ volontaire. Il agit pour recouvrer les milliards de centimes que les maîtres d’ouvrages doivent au BEETB de Biskra, a-t-on appris. Une manne qui pourrait temporairement redonner de l’espoir aux travailleurs, lesquels défendent bec et ongles ce bureau de suivi et de contrôle des travaux et des constructions publics sous l’égide du syndicat. «Nous avons rencontré le DG de Batna pour lui exposer nos difficultés.

Sa réponse a été de nous rappeler que l’unité de Biskra est financièrement autonome et qu’il revient au directeur local et aux techniciens et ingénieurs de trouver de nouveaux marchés et de s’assurer des revenus vitaux pour se garantir une survie dans le contexte d’aujourd’hui fortement marqué par la crise économique. En coordination, avec le directeur, nous avons demandé une entrevue au wali de Biskra, qui a accepté de nous recevoir et de nous écouter afin qu’il intervienne auprès des maîtres d’ouvrages qui nous sont redevables afin de nous verser notre dû dans les plus brefs délais, car la régularisation des situations pendantes nous ouvrirait un nouvel horizon prometteur», a précisé Messaoud Boudiaf, responsable de la section syndicale rattachée à l’UGTA du BEETB de Biskra. A noter que des correspondances ont été envoyées au conseil d’administration de la Genest SPA dont dépend ce bureau, au Premier ministre et au ministère de l’Habitat. Le but étant de faire du remue-ménage pour sensibiliser tous les intervenants et sauver les 43 emplois en jeu, peut-on dire.

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...