Régions Est Biskra
 

CNAS : Des mesures au profit des handicapés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.12.17 | 12h00 Réagissez

En application d’un programme de la direction générale, la CNAS de Biskra a lancé une campagne de sensibilisation et d’information relative aux mesures administratives et pratiques, visant à faciliter la tâche aux personnes aux besoins spécifiques.

Ainsi, les personnes ayant besoin des services de l’Office national d’appareillage et accessoires pour personnes handicapées (Onaaph) pourront passer au contrôle médical et percevoir leurs prestations sur place sans avoir à se déplacer vers le siège de la CNAS, a-t-on appris. «En outre, la CNAS va activer un système de communication via internet appelé ‘‘Sigap’’, pour que les personnes à mobilité limitée puissent commander leurs prothèses et appareillages à partir de chez eux et aussi  lancer un dispositif d’aide sociale en faveur des handicapés ayant 85% d’invalidité et les personnes âgées de plus de 75 ans consistant à dépêcher des agents de la CNAS à leurs domiciles afin qu’ils bénéficient de couverture sociale comme tous les assurés.

Notre slogan est que les handicapés moteurs, impotents ou en état de sénilité soient au cœur des préoccupations de la société à l’occasion des Journées maghrébines des personnes aux besoins spécifiques souffrant de l’absence de voies et d’accès aux administrations et aux établissements commerciaux, scolaires ou récréatifs», a souligné Ahmed Guergar, directeur de la CNAS de Biskra. De janvier à septembre 2017, la CNAS a versé presque 12 milliards de centimes à l’Onaaph pour 2 100 assurés sociaux atteints de handicaps moteurs ou auditifs. La CNAS compte quelque 700 000 assurés sociaux, dont 362 000 ayants droit. Afin d’arriver à un équilibre financier entre le volume des prestations et celui des recouvrements, elle lutte contre les certificats médicaux de complaisance touchant essentiellement les secteurs de l’éducation et de la santé, le travail informel lui faisant perdre des sommes faramineuses et pénalisant les travailleurs et les taux élevés d’invalidité réclamés par les handicapés et les victimes d’accidents de travail. «A ce propos, nous avons plusieurs affaires en justice dont 90% concernent les taux d’invalidité qui sont des sujets de contentieux, mais quoi qu’on en dise, nous avons un système de sécurité sociale des plus performants que nous devons préserver pour le bien de tous», a conclu notre interlocuteur.

Hafedh Moussaoui
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...