Régions Est Biskra
 

Biskra : Le mécénat culturel pour pallier la baisse des subventions publiques

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.01.18 | 12h00 Réagissez

En dépit d’une baisse drastique des subventions publiques dédiées aux activités culturelles, la direction de la culture de Biskra boucle cette année avec un bilan positif, considère-t-on.

«Nos objectifs ont été atteints. Nous avons organisé avec succès des expositions, des concours de chants et de musiques contemporaines, des journées d’étude, des sorties sur les sites historiques et touristiques de Biskra, des conférences de différents intervenants, des portes ouvertes sur diverses institutions étatiques et célébré les fêtes nationales, les commémorations et les manifestations mémorielles, ainsi que des colloques et des ateliers d’initiation à l’art dramatique et théâtral. En sus, il y a eu des échanges culturels avec les wilayas de Sétif, Laghouat, Bordj Bou Arréridj, Mascara, Khenchela et Alger, sans omettre les spectacles et les soirées théâtraux pour les enfants et les programmes spéciaux pour égayer le mois de Ramadhan.

De plus, un bibliobus a sillonné les régions enclavées de la wilaya afin de sensibiliser la population et notamment les jeunes aux bienfaits de la lecture», a souligné Hadj Meshoub, directeur de la culture de Biskra, laquelle a renforcé son réseau de 16 bibliothèques publiques en dotant celles-ci d’équipements idoines, mis en service un centre de préservation et de restauration des anciens manuscrits et acquis un studio d’enregistrement professionnel pour l’Institut de formation musicale de la Reine des Zibans, maintenu le fonctionnement de l’Ecole des beaux-arts, rénové le musée lapidaire d’El Kantara, équipé le théâtre de plein air de Ouled Djellal d’une sonorisation moderne et celui de Biskra d’un éclairage scénique de dernier cri et enfin financé 4 publications consacrées à l’art dramatique, à la poésie populaire, à la littérature pour enfants et la biographie de personnalités de la région des Zibans.

Au sujet des associations à caractère culturel, dont plusieurs se plaignent d’avoir été privées de subventions en 2017, notre interlocuteur a rétorqué que 19 associations avaient bénéficié de soutiens financiers, et cela en fonction de leurs activités précédentes et de la validité de leurs demandes. «13 associations ont reçu des subventions de la wilaya et 6 ont bénéficié de fonds du ministère de la Culture. En ces temps de vaches maigres, les associations doivent se dépêtrer de l’esprit d’assistanat, adopter de nouvelles mentalités et réfléchir à trouver d’autres sources de financement pour continuer à exister et à activer, car le budget étatique consacré à la culture a baissé de 70 %.», a-t-il lancé. Dans le sillage de cette suggestion fort sensée, il faut noter que l’association Mosaïque, qui se donne pour mission d’œuvrer pour la sauvegarde et la promotion des richesses culturelles, architecturales et historiques de Biskra, a paraphé dernièrement une convention de mécénat culturel avec la CCI des Zibans afin de pallier la baisse, voire l’absence, pour elle, d’une subvention publique.

Selon les termes de cet accord, la CCI des Zibans financera les activités de cette association dans le cadre de la réception et de l’accompagnement des ambassadeurs, attachés culturels, hommes d’affaires et visiteurs de Biskra, la réalisation de stèles et de bustes de grandes personnalités internationales ayant séjourné à Biskra et les actions initiées pour restaurer et promouvoir l’image de Biskra à l’étranger. 
 

Hafedh Moussaoui
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...