Régions Est Biskra
 

Biskra : Des agriculteurs dénoncent le manque d’électricité

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.08.17 | 12h00 Réagissez

Sur 1001 km prévus pour alimenter les zones agricoles, 630 km ont été réceptionnés, tandis que le reste le sera incessamment, indique-t-on à la DSA.

Vivement préoccupés et irrités par les coupures intempestives, répétées et durables du courant électrique touchant certaines exploitations agricoles, et la faiblesse du courant dans d’autres, qui les empêcheraient d’assurer normalement leurs activités quotidiennes, des dizaines d’agriculteurs des lieux-dits  Gamaâ et Draâ R’mel, situés dans la commune de Doucen, à 90 km au sud-ouest de Biskra, ont paralysé, hier matin, la circulation routière sur le CW61, reliant les communes de Lioua et Doucen, au moyen de grosses pierres, de branchages et de troncs de palmiers.

Par cette action à laquelle les a poussés leur situation de producteurs agricoles vivant dans l’inquiétude énergétique, les protestataires entendent interpeller les autorités compétentes tenues, selon eux, de répondre à leurs besoins en énergie électrique constante, sans laquelle le travail de la terre est impossible sous ces latitudes, expliquent-ils.

A noter que pour parer et répondre aux besoins en électricité rurale et agricole, la direction des services agricoles a lancé, avec la SDC, un plan spécial afin d’alimenter les zones agricoles en électricité. Sur 1001 km linéaires prévus pour alimenter les zones agricoles d’Ouled Djellal, Sidi Okba, Zeribet El Oued et Loutaya, 630 km ont été effectivement réceptionnés, tandis que le reste le sera incessamment, a indiqué Aïssa Derbali, directeur intérimaire de la DSA.

Conscient de l’enjeu que revêt une bonne alimentation en électricité des zones rurales et agricoles de Biskra, le wali, Ahmed Kerroum, a demandé le dégel d’un autre projet de 240 km linéaires de lignes électriques destiné aux agriculteurs, d’un montant global de 2,5 milliards de dinars pour les 33 communes de Biskra. Mais cela suffira-t-il à pourvoir tous les agriculteurs faisant de Biskra un pôle agricole d’importance nationale et internationale produisant dattes, céréales, légumes, fruits, fourrages et plantes aromatiques et médicinales en quantité importante, et où les besoins en électricité sont exponentiels au développement agricole ? S’interroge-t-on.      
 

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie