Régions Est Batna
 

Projet des 33 logements promotionnels à Batna

Des souscripteurs auprès d’un promoteur crient à l’arnaque

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.12.17 | 12h00 Réagissez

Les souscripteurs au projet des 33 logements promotionnels semi-collectifs dans la commune de Fesdis, initié par un promoteur et dont les travaux avaient démarré en 2012, crient à l’arnaque et attendent la réaction des autorités locales ou celles de la wilaya qu’ils avaient saisies à la fin du mois de juillet de l’année en cours.

Une lettre a, en effet, été adressée au wali, au président d’APC, à l’inspecteur de l’urbanisme de la daïra de Batna et au directeur de l’OPGI, dans laquelle les plaignants les appellent à mettre fin aux malfaçons auxquelles se livre le promoteur en question. Dans leur requête, les plaignants exigent l’arrêt des travaux de transformation introduits par ledit promoteur et qui, en plus de fausser la promesse initiale (un appartement + un cellier + une buanderie collective), s’ingénie à fermer les yeux sur la légalité et les lois de l’urbanisme : il décide de transformer la buanderie et les celliers en appartements et sans appel, il établit des promesses de vente à de nouveaux clients ! Or dans le plan initial, il s’agissait d’immeubles composés de quatre appartements avec sur la terrasse 4 celliers et une buanderie. Les services de la commune ont dressé un rapport après avoir constaté la non-conformité au permis de construire et l’ont transmis à la daïra, mais aucune réaction n’y a donné suite, et ce, depuis le mois de juillet. Face à ce que les souscripteurs qualifient d’«inertie des autorités», ils nous ont exprimé leur crainte quant aux conséquences qui peuvent en découler : «Lorsque la commission de mise en conformité viendra appliquer la loi 15/08, nous serons les seuls perdants et nous n’aurons pas nos actes de propriété», nous a déclaré Ramzi, chargé du suivi par les souscripteurs. Voilà le résultat du report d’année en année, et ce, depuis 2008,  de cette fameuse loi relative à la mise en conformité des nouvelles constructions. La complaisance de l’autorité de l’Etat a appris aux investisseurs à la mettre au pied du mur.   
 

Lounes Gribissa
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...