Régions Est Annaba
 

Boulevard du 1er Novembre 1954 (Annaba)

Les habitants satisfaits de la réhabilitation des trottoirs et de l’éclairage public

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le boulevard a retrouvé son lustre d’antan
Le boulevard a retrouvé son lustre d’antan

Les personnes âgées et les enfants scolarisés empruntent actuellement avec plus d’assurance cette voie, puisque les nids-de-poule et les poteaux défaillants ne sont plus présents.

Les habitants du boulevard du 1er Novembre 1954, l’une des plus importantes avenues de la ville de Annaba, sont contents. Les trottoirs et l’éclairage public ont été réhabilités totalement, donnant lieu à une circulation piétonnière agréable. Les personnes âgées et les enfants scolarisés empruntent actuellement avec plus d’assurance cette voie, où les nids-de-poule, les câbles électriques et les poteaux défaillants ne sont plus présents. «Nous sommes très satisfaits de cette opération, dont le mérite revient au maire de la commune du chef-lieu.

Les nids-de-poule et la défectuosité de l’éclairage public rendaient difficile la circulation aux piétons de ce boulevard. Aujourd’hui, cela relève du passé», se félicitent les habitués de ce quartier résidentiel. D’une durée de réalisation de 8 mois, ce projet a été exécuté en un temps record, où tous les trottoirs ont été totalement rénovés, et éclairés par des poteaux modernes flambant neufs.

Pour les riverains, tout autant que pour les employés des administrations implantées le long de ce boulevard, c’est un véritable bonheur de retrouver des chaussées praticables jour et nuit. Pour rappel, cette opération a été confiée par la commune de Annaba à une entreprise spécialisée pour redonner à ce boulevard résidentiel son lustre d’antan. Selon la fiche technique, elle a concerné les deux trottoirs et s’est étalée depuis l’hôtel des Finances, qui abrite la direction des impôts et le Trésor public, jusqu’à la résidence de la wilaya.

Inscrite au programme de l’amélioration urbaine de la ville de Annaba, cette opération vient à point nommé, surtout lorsqu’on sait que cette partie de la ville compte, outre la résidence du wali, plusieurs sièges d’administrations telles que la DUC, les impôts, le Trésor public et l’Institut français. On n’omettra pas de citer également les hôtels classés, comme Seybouse International et Magestic.          

L. A.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie