Régions Est Annaba
 

Annaba : Le kiosque de tous les dépassements

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.08.17 | 12h00 Réagissez

Dans une lettre adressée aux autorités, les signataires  demandent à ces dernières l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités quant aux atteintes ayant caractérisé cette place publique.

Les citoyens de Annaba sont en colère contre les autorités locales. Un kiosque à glaces, dont les dimensions sont démesurées, a pris place au lieu d’un petit bureau de tabac, à la faveur d’une transaction commerciale. Cependant, des abus ont été constatés lors de la construction de cette énorme bâtisse. Architecturalement différent par rapport aux multiples autres kiosques existants, ce commerce a été érigé, semble-t-il, pour exhiber la richesse de son nouveau propriétaire, bien introduit dans les rouages de l’administration locale et nationale.

«Sinon comment expliquer qu’un arbre ficus, centenaire, ait disparu pour laisser place au béton de cette construction ? Mieux, un passage piéton reliant le trottoir droit de la rue Ibn Khaldoun au Cours de la Révolution donne directement sur le mur arrière de ce kiosque. Sommes-nous dans un état de non-droit ?», s’interrogent les habitants de Annaba dans une lettre adressée aux autorités locales et nationales dont une copie est détenue par notre rédaction.

Dans ce document, illustré par des photographies d’avant et après cette construction, les auteurs demandent aux destinataires l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités, quant aux atteintes ayant caractérisé cette place publique, la plus belle et importante de la wilaya de Annaba. «Nous vous demandons monsieur le wali de diligenter une commission d’enquête, et ce, dans le but de vérifier si les lois de la République ont été respectées, un permis de construire prévoyant cette dimension accordé et une autorisation d’abattage d’un arbre centenaire autorisé», lit-on dans cette lettre. En attendant la réaction de ceux qui ont la charge de protéger ce lieu public, les Annabis boudent ce lieu étrange au Cours de la Révolution.                                     

Leïla Azzouz
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...