Régions Est Actu Est
 

Lancement de projets d’aep en zones rurales à Souk Ahras

Une portée économique en vue

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.07.17 | 12h00 Réagissez


Les promesses d’un essor conséquent en zones rurales, notamment dans les communes de la bande frontalière, prennent vie à Souk Ahras et la quête de sources viables d’eau vient d’aboutir à des projets réels au profit des habitants desdites zones. Un projet d’alimentation en eau potable sur une longueur de treize kilomètres a été inauguré en fin de semaine à Oum-Laâdahayem par le wali de Souk Ahras.

Cette localité, qui compte près de 9000 âmes, va vers une autosuffisance en AEP grâce à ce projet ambitieux qui connaîtra la réalisation de deux réservoirs, l’un d’une capacité de 100 m3, et l’autre, d’une capacité de 500 m3, renforcés par des équipements hydrauliques d’une grande performance. Le premier responsable de l’exécutif a annoncé par la même occasion que les communes frontalières de Khedara et Heddada connaîtront incessamment le lancement d’un autre projet d’envergure, à savoir l’installation de deux réservoirs d’une capacité globale de 3000 m3.

Ces deux localités confrontées depuis des décennies aux problèmes d’AEP à cause de leur éloignement des principales sources d’eau et leur climat semi-aride dans leur partie sud, figurent sur la liste des préoccupations majeures de l’exécutif, selon le même responsable, qui a promis une meilleure prise en charge du problème par les services de la direction des ressources en eau instruite par ses soins. La commune de Sidi Fredj, notamment sa partie sud, fait partie des régions les plus affectées par les perturbations dans le réseau d’AEP et la rareté des sources, si bien que des habitants de la mechta Ouled Abbes devraient parcourir quotidiennement près de 10 kilomètres pour s’en approvisionner. L’eau sera transportée depuis des conduites installées dans des sources abondantes dans le but de mettre fin au calvaire vécu des décennies par cette autre commune frontalière.

«Tous ces projets susceptibles d’atténuer sinon de mettre fin à l’épineux problème d’AEP à Souk Ahras, entre dans le cadre d’une vision globale de la situation du secteur avec comme arrière-plan une portée économique pour la wilaya», a conclu le wali de Souk Ahras. Ce dernier a laissé entendre que 10 puits seront mis à la disposition de la population locale après réalisation du projet portant cet intitulé, et ce, dans le cadre de la diversification des sources d’eau, de l’utilisation optimale de cette denrée vitale. La sédentarisation de la population rurale et la création de futurs pôles socio-économiques sont les deux autres objectifs recherchés par le premier responsable de la wilaya. 

Abderrahmane Djafri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie