Régions Est Actu Est
 

Souk Ahras : La médecine de proximité pour pallier le problème de l’enclavement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.12.17 | 12h00 Réagissez

Une caravane médicale, ayant pour but la prise en charge médicale des populations des zones enclavées, sillonne depuis près d’un mois les quatre régions de la wilaya de Souk Ahras, avec comme premières spécialités la chirurgie dentaire et l’ophtalmologie.

Selon le premier responsable du secteur, ce programme, initié par la direction de la santé et de la population (DSP), concernera toutes les communes de la wilaya et ne sera pas limité dans le temps. «Les malades des zones éloignées des grandes agglomérations et des structures sanitaires les mieux dotées en matière d’équipement n’auront pas à ressentir la différence, du moment où ce sont les mêmes médecins qui se déplaceront vers eux (…) c’est aussi une occasion pour ces équipes, que nous mobilisons régulièrement, de déceler certaines pathologies à risque de contamination et prévenir leur propagation dans leur foyer», a récemment déclaré à El Watan le DSP de Souk Ahras.

Parallèlement à ces actions de proximité qui entrent dans le cadre du rapprochement santé-patients, la même direction a initié depuis des mois un plan d’aide aux malades lourds et autres personnes âgées, qui trouvent du mal à se déplacer vers et depuis les structures sanitaires locales. Pour ce faire, des équipes spécialisées assurent des consultations et une médication à domicile.

Dans ce même ordre d’idées, le DSP a ajouté : «C’est surtout dans le cadre de l’humanisation de la prise en charge des patients de la wilaya, notamment  ceux dont le déplacement et l’attente sont devenus des épreuves contraignantes de plus pour eux, que nous œuvrons pour la généralisation de cette mesure pour tous ces cas jugés candidats à un traitement à domicile, et ce, avec les mêmes moyens que ceux utilisés dans les hôpitaux de la wilaya.» L’une de ces mêmes équipes a mis le cap hier matin sur la commune de Ouled Driss, réputée pour son relief accidenté et le nombre important de ses mechtas, à la fois pauvres et enclavées.                                                     

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie