Régions Est Actu Est
 

Souk Ahras : Deux femmes sous les verrous pour homicide

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.12.17 | 12h00 Réagissez

Les services de sécurité ont récemment élucidé un crime perpétré contre un homme âgé de 79 ans, victime d’une overdose de psychotropes que sa propre femme lui aurait fait consommer à son insu.

Les faits tels que rapportés par les enquêteurs remontent au jour où l’un des fils de la victime a déposé plainte pour mort suspecte de son père. L’enquête ouverte par les investigateurs du quatrième arrondissement a, en effet, levé le voile sur des détails qui convergent vers l’implication de l’épouse du défunt et de sa mère.

La première étant en désaccord permanent avec son conjoint à cause de ses enfants issus de son premier mariage, préparait depuis son projet macabre avec la complice précitée. Des quantités importantes de psychotropes moulus et autres injections étaient administrées, sans scrupules, au septuagénaire, dont l’état de santé commençait à se dégrader jour après jour.

Le rapport d’expertise du médecin légiste a, par ailleurs, confirmé la consommation démesurée de médicaments destinés à des sujets souffrant de troubles psychologiques, d’où la mort de la victime. Présentées devant le parquet de Souk Ahras, les deux mises en cause ont été placées en détention préventive par le magistrat instructeur de la première chambre pour «homicide volontaire avec préméditation par intoxication», «création d’une association de malfaiteurs» et «non-déclaration d’homicide».                                                           

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie