Régions Est Actu Est
 

Souk Ahras

Scènes de violence au boulevard du 1er Novembre

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.12.17 | 12h00 Réagissez


Il s’agit, en plus d’une véritable expédition punitive familiale, d’un grave précédent à Souk Ahras, ville cosmopolite et hospitalière depuis sa naissance. Jeudi, au boulevard du 1er Novembre 1954, près d’une dizaine d’hommes armés de gourdins et autres munis de couteaux à peine dissimulés, s’acharnaient sur deux frères, commerçants, originaires d’une autre wilaya de l’Est et domiciliés dans ladite rue. Les deux victimes auraient pu connaître le pire, n’était l’intervention de quelques passants et autres voisins. Même ces derniers n’ont pas échappé aux injures et menaces des assaillants dirigés par un septuagénaire et qui appartiendraient, selon des témoins, à une même famille.

«Vous n’avez qu’à partir d’ici sinon vous aurez affaire à moi», menaçait l’un des agresseurs en furie qui s’en prenaient aux corps frêles des jeunes gens à cinq contre un. L’un d’eux a été carrément immobilisé pour que le groupe puisse lui asséner des coups de gourdin en plusieurs parties du corps. Bref, une véritable séance de torture pratiquée en pleine rue. Renseignement pris auprès des voisins qui émettaient tous des signes de regret, l’opposition à l’installation des deux frères commerçants dans cette rue serait contestée par cette fratrie, qui y voit un concurrent de plus. Pire, on y refuse l’étranger, quand ceux qui font preuve de régionalisme sont eux-mêmes des étrangers.

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...