Régions Est Actu Est
 

Parcs de loisirs à Tébessa

Quand les concessions de l’Etat sont mal gérées

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Le parc de Bekkaria est livré à lui-même
Le parc de Bekkaria est livré à lui-même

Le manque de ces lieux se fait durement ressentir chez les familles, notamment durant les vacances scolaires et la saison estivale.

En dépit des appels incessants des élus de l’ex-APW pour changer les manèges du Parc d’attractions situé sur la route de Annaba, rien n’a été fait. Cet espace demeure toujours fermé, alors que le Golden Parc, un espace de distractions bien entretenu, loué à un particulier pour une durée de 25 ans, n’ouvre ses portes que pendant la saison estivale.

Ce manque criant d’espaces de loisirs à travers pratiquement toutes les communes de la wilaya pose un grand problème aux familles qui ne trouvent pas où aller pendant les week-ends et les vacances d’hiver et du printemps. Ainsi, durant les dernières vacances scolaires, certains élèves ont préféré rester à la maison, alors que d’autres n’ont trouvé que la rue pour s’amuser et passer le temps.

Le seul espace qui est actuellement fonctionnel est une aire de jeux qui s’étend sur deux hectares au pied du massif  de Bouroumane, à Bekkaria, située à 11 km de Tébessa. Cependant, ce petit parc géré par l’Entreprise régionale du génie rural Aures  (ERGR) est livré à lui-même, sans entretien ni éclairage.

De plus, cet espace de distractions appartenant à la Conservation des forêts a fermé ses portes durant les vacances d’hiver face à des familles venues des quatre coins de la wilaya, à cause d’une histoire de gardien qui s’absente trop. La seule fois où cet employé était présent, vendredi passé, il a connu des prises de bec avec les visiteurs, parce qu’il a refusé de leur donner leurs tickets après avoir payé l’accès, sous prétexte que sa direction ne lui en n’a pas donné.

Une  situation qui n’était pas sans soulever l’ire et l’indignation des chefs de famille. Sur place, nous avons contacté le Conservateur des forêts pour plus d’explications sur le comportement de ce gardien. Ce dernier nous a affirmé qu’une enquête sera diligentée contre cet agent.

Le manque de centres de loisirs et de divertissements se fait fortement ressentir par les familles à Tébessa. La wilaya en manque cruellement, mis à part les quelques jardins mal entretenus et mal fréquentés. Des concessions de l’Etat restent jusque-là mal gérées par des particuliers qui imposent leur loi au vu et au su des autorités locales. 

Lakehal samir
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie