Régions Est Actu Est
 

Nouveau P/APC de Souk Ahras

«Nous sommes comptables devant la population»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.12.17 | 12h00 Réagissez

Contrairement à son prédécesseur, le nouveau locataire de l’Hôtel de Ville de Souk Ahras semble résolument décidé à opter pour la gestion consensuelle et l’ouverture vers la population locale. Il le dit ouvertement depuis son investiture.

Des rencontres avec ses pairs ont réussi à ramener à de meilleurs sentiments même ceux qui appréhendaient la nouvelle composante. De fait, Mustapha Rouaïnia, le nouveau P/APC de Souk Ahras a annoncé, lors d’une rencontre avec les représentants des différents organes de presse organisée jeudi, que le travail de concertation avec l’ensemble des élus locaux a abouti à une répartition des tâches au sein de l’exécutif communal approuvée à l’unanimité. «Nous avons fait en sorte que toutes les formations soient représentées et veillé à l’équité entre groupes partisans, et ce, dans le but d’instaurer un climat de cohésion et de confiance mutuelles», a déclaré le maire de Souk Ahras, qui a saisi cette occasion pour relancer le débat autour de l’implication des citoyens dans la gestion des affaires courantes de la commune.

S’agissant de ses six vice-présidents, des six présidents de commissions et autres délégués communaux, le P/APC soulignera que le chef-lieu de la wilaya a besoin des efforts de tous pour redorer son blason, quelles que soient les divergences dans les idées et les positions. Il parlera à profusion d’un plan d’action qu’il compte exécuter dans les meilleurs délais. «Nous avons une enveloppe d’environ 600 millions de dinars allouée dans le cadre des fonds des collectivités et qui serviront à l’amélioration du cadre de vie des citoyens, notamment la réhabilitation des routes, le renforcement de l’éclairage public, la prise en charge des différents réseaux de canalisations et des travaux d’embellissement de notre cité», a-t-il ajouté.

D’autres projets ont été annoncés par Yacine Kaneche, secrétaire général de la commune de Souk Ahras, qui a abondé dans le même ordre d’idée. «Il existe 51 écoles primaires qui seront dotées de l’énergie solaire, et c’est l’un des projets que le nouvel exécutif communal aura à gérer, tout comme la réhabilitation de certains établissements du cycle primaire, la bibliothèque municipale de proximité de la cité Djenene Teffeh, la relance de la galerie des arts et la modernisation des espaces publics et les terrains de proximité», a-t-il indiqué. Après tant d’années d’hermétisme, d’ostracisme et d’exclusion, l’APC de Souk Ahras vient de faire preuve d’une vision antagonique aux anciennes mœurs des élus. Mahmoud Belaboudi, vice-président chargé de l’administration et des finances, s’est exprimé à son tour au sujet de plusieurs chapitres concernant la prise en charge des préoccupations majeures de la population locale.

Chose qui amènera le premier édile de la ville à déclarer solennellement ceci : «Nous sommes tous comptables devant cette population et tous ses problèmes doivent impérativement faire l’objet de compréhension et de suivi.» Au moins, une commune plus prolixe. Attendons la suite.

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie