Régions Est Actu Est
 

Le budget supplémentaire devant l’APW à Souk Ahras

Mesures d’utilité publique et recouvrement fiscal au menu

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.08.17 | 12h00 Réagissez

Le rapport budget supplémentaire lu et ensuite soumis, lundi, aux débats au sein de l’APW, a été différemment apprécié par les élus.

Lesquels élus ont classé, chacun de son côté, les priorités de la wilaya en matière de répartition des dépenses et proposé des canevas différents qui tiennent compte, ont-ils estimé, des principes de rationalisation et des urgences. L’alimentation en eau potable, le désenclavement et le recouvrement fiscal et parafiscal ont fait partie des points soulevés lors de cette rencontre.

Ainsi, Khemissi Derardjia a jugé urgente la prise en charge de l’AEP dans des communes où ce problème est posé avec acuité par rapport à la population. Il en est ainsi des habitants des cités Lahouasnia et Berrouk de M’daourouch. Les points noirs doivent être cernés et des mesures salvatrices adoptées dans les meilleurs délais, selon le même intervenant.

Smara Liamine a, de son côté, souhaité que la deuxième ville de la wilaya, en l’occurrence Sedrata, bénéficie d’enveloppes conséquentes pour résoudre ses problèmes qui sont légion. D’autres membres de l’assemblée ont déclaré que les chiffres communiqués par les services des impôts en matière de recouvrement sont erronés et qu’il est temps de délimiter les responsabilités de chacun par rapport à ce chapitre.

«Une commission d’enquête doit être désignée pour tirer au clair les causes de ce très faible taux de recouvrement enregistré à Souk-Ahras ainsi que les chiffres fictifs communiqués aux officiels», a proposé l’un d’eux. Un autre intervenant imputera ce retard en matière de fiscalité aux retards dans le paiement des entreprises et l’absence d’entités à forte imposition, notamment les firmes et autres usines, dont les sièges sociaux sont implantés dans d’autres wilayas. Des explications à mettre sur le compte d’une quête d’euphémismes.

Généralisation du chauffage central pour les écoles primaires

Il a été décidé à l’issue des travaux de la première session de l’APW de Souk Ahras, tenue lundi, l’adoption à l’unanimité de la proposition du wali relative à la généralisation du chauffage central pour toutes les écoles primaires de la wilaya de Souk Ahras. «Il est extrêmement difficile pour certaines zones éparses et autres situées à plus de 1400 mètres d’altitude de résister au froid.

Nous comptons, dès à présent, nous lancer dans un programme qui tiendrait compte de cette situation et par le biais duquel nous croyons résoudre à moyen terme le problème dans le cycle primaire, comme première phase. Pour ce faire, nous allons choisir, dans une symbolique d’action et dans l’immédiat la commune la plus éloignée, la plus pauvre et celle où l’on enregistre les plus basses température», a déclaré le wali en fin de session.

A noter que les budgets communaux non utilisés s’élèvent à 4 000 000 000 DA à Souk Ahras. Chose qui donnera toute latitude aux pouvoirs publics de réutiliser ces fonds dans d’autres projets jugés prioritaires pour la population. L’utilisation des 30 000 000 DA de la wilaya est indiquée au même titre. Le transport scolaire est l’autre volet que le wali a réussi à inclure comme priorité pour la prochaine rentrée sociale. Les élus de l’APW l’ont adopté à main levée.                   

Abderrahmane Djafri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...