Régions Est Actu Est
 

Lycée de Dréan (El Tarf) : La directrice accusée d’être chasseuse de têtes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.07.17 | 12h00 Réagissez

Entre autres griefs portés à l’encontre de la directrice, les 3 jours de révision pour ces rattrapages ne se sont pas déroulés correctement et n’ont finalement pas eu lieu.

Décidément, les histoires de rattrapage font toute l’actualité de cette fin d’année scolaire. Jeudi 29 juin, 16h, deux bus pleins, affrétés par des parents d’élèves du lycée Chemama Amar de Dréan, s’arrêtent devant la direction de l’éducation d’El Tarf. La soixantaine de passagers qui en descendent est très en colère. Ils veulent tout simplement la tête de la directrice de ce lycée, qui a refusé de les recevoir mercredi et jeudi après les résultats des examens de rattrapage des première et deuxième années secondaires.

Six élèves seulement ont obtenu la moyenne de passage sur les 77 candidats de ce lycée. Ce qui donne un taux de moins de 8,5%, alors qu’il atteint 98% dans les autres établissements. Résultats catastrophiques pour ce lycée, qui, pourtant, s’est taillé la réputation d’être depuis plusieurs années en tête des résultats scolaires et tout spécialement le bac. Selon les parents d’élèves, parmi lesquels figurent de nombreux enseignants, la directrice aurait délibérément compliqué les sujets pour verrouiller le passage et sélectionner de la sorte les meilleurs élèves pour s’assurer les meilleurs résultats au bac.

Un procédé, selon eux, en contradiction avec l’esprit de rattrapage, qui, selon les instructions ministérielles, a été institué pour éviter la surcharge dans les classes. La directrice est également accusée de jouer au chasseur de têtes. Ses collègues des autres établissements de la région ont dénoncé le débauchage de leurs meilleurs élèves.

Ceux de Chbaïta Mokhtar, de Dréan et de Chihani ont même observé un mouvement de grève en octobre 2016. Des parents ont déclaré que pour cela la directrice va jusqu’à faire du porte-à-porte auprès d’une certaine catégorie de parents des autres établissements scolaires. Ce qui de prime abord pourrait paraître saugrenu, mais pas condamnable, même si les autres établissements ont crié à la concurrence déloyale. Oui on en est déjà là à El Tarf.

Autre grief porté à l’encontre de la directrice, les 3 jours de révision pour ces rattrapages ne se sont pas déroulés correctement et finalement n’ont pas eu lieu. Les élèves se rendaient le matin au lycée et revenaient parce que les professeurs étaient absents. La forte délégation de Dréan sera reçue et entendue jusqu’à 19h30 par le directeur de l’éducation en présence de la directrice, d’un officier de police et de la presse. Débat houleux forcément, où la directrice s’est défendue des accusations portées contre elle et où elle a fini par admettre le principe d’une seconde correction des copies de rattrapage.

Au téléphone, elle nous explique que rien dans les instructions ministérielles ne fait référence à une logique pour faciliter les passages et éviter les sureffectifs. Il n’y a pas non plus un pourcentage qui est fixé. Seule compte la note pour laquelle le rattrapage est accordé à l’élève. Elle cite sans vouloir le nommer un établissement avec 100 candidats qui n’a eu que 10 élèves rattrapés sans qu’il y ait de vague de contestation semblable à ce qu’elle connaît.

Elle se défend également de faire le chasseur de têtes, les élèves, les meilleurs de la wilaya et des wilayas avoisinantes qui, avec des moyennes annuelles de 18/20 et 19/20, viennent vers elle en la suppliant parce que son établissement obtient les meilleurs résultats au bac depuis plusieurs années consécutives. Quant à ses collègues, elle trouve normal que ses résultats ne puissent que susciter des jalousies et même plus. Elle a pris la décision de plus accepter de nouvelles inscriptions pour mettre fin à ces accusations. On ne sait pas encore où se trouve la vérité, mais la seconde correction des copies aidera certainement à s’en approcher.
 

Slim Sadki
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie