Régions Est Actu Est
 

Programme AADL à Biskra

Les souscripteurs dénoncent les retards

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	 Les travaux de construction de 800 logements sont gelés faute de moyens financiers
 Les travaux de construction de 800 logements sont gelés...

Constitués en association civile dénommée «Fidèles au serment», les souscripteurs de l’AADL de Biskra se sont réunis en assemblée générale, samedi, à la salle Atlas, afin d’exprimer leur mécontentement et leur dépit quant aux retards pris par les maîtres d’ouvrages chargés de réaliser 12 000 logements dans la zone ouest de la ville.

«Sur un maigre quota de logements alloués à Biskra par l’Agence algérienne du développement du logement, nous avons seulement 400 logements en voie de finition, tandis que la réalisation des 800 autres est gelée pour des raisons, semble-t-il, liées au manque de moyens des entrepreneurs. Notre association a pour but essentiel de jouer le rôle de partenaire social et d’intermédiaire entre les souscripteurs et les autorités compétentes afin d’œuvrer ensemble pour la concrétisation de ce projet revêtant une importance vitale pour des dizaines de familles en attente d’un logement depuis de longues années et complètement désespérées par l’ allongement des délais de réalisation et de réception de ces appartements», a confié Wael Laouar, président de l’association.

À noter que des élus, le maire de Biskra, Azzedine Slimani, ainsi que les députés Sidi Othmane, Saou et Amraoui ont assisté à cette réunion, où les organisateurs ont mis en exergue les retards «inexplicables et intolérables» dans la réalisation des logements programmés par l’AADL à Biskra, tandis que ceux lancés dans les autres wilayas du pays connaissent un taux d’avancement appréciable, alors que certains programmes ont déjà été distribués aux souscripteurs dans les délais impartis, selon eux. «Nous avons 3 000 souscripteurs à Biskra, dont beaucoup ont versé les première et seconde tranches financières, mais l’avenir s’assombrit de plus en plus pour eux au vu de la situation. Nous demandons que la localisation et le choix des entrepreneurs soient mieux étudiés afin de garantir un bon déroulement de cette formule d’acquisition d’un logement pour des dizaines de fonctionnaires, cadres, enseignants et commerçants aimant leur pays, activant pacifiquement et respectueux des lois et de la réglementation en vigueur», a ajouté notre interlocuteur.                                                       
 

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie