Régions Est Actu Est
 

La pièce Siyadet e’naïb au théâtre de Guelma

Les opportunistes de la politique ridiculisés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.12.17 | 12h00 Réagissez

L’aspect burlesque de la pièce théâtrale Siyadet E’Naïb (Monsieur le député), du jeune réalisateur Hamdi Aribi, a fait beaucoup rire le public, mercredi passé, au Théâtre régional Mahmoud Triki de la ville de Guelma.

Au fil des actes «Lemnaour», un rôle formidablement interprété par le comédien Mohamed Bezahi, un richissime affairiste, quasi illettré, imbu de sa personne, superstitieux, assoiffé de pouvoir, briguant la députation en candidat libre, est manipulé puis ridiculisé par son conseiller Lamri, interprété par le comédien et auteur du texte Abdelouaheb Saïdi. Le duo Lemnaour et Lamri a non seulement fait sensation sur les planches, mais a transmis une moralité aux spectateurs.

Il condamne avec fermeté les personnes qui utilisent le pouvoir de l’agent pour se faire une place dans les sphères de la politique. Ainsi, comme au début du spectacle et à sa fin, Lemnaour commence puis finit par être bloqué dans les toilettes la colique au ventre, déchu par un conseiller moralisateur. Lemnaour n’accédera finalement pas à la députation.

«Nous sommes en plein dans l’actualité, les élections. Le sujet tournait dans ma tête depuis longtemps. J’en ai écrit le noyau», déclare à El Watan l’auteur du texte, Abdelouaheb Saïdi, après la représentation. Et de conclure : «C’est un travail collectif. Mes amis Hamdi et Mohamed ont apporté leur touche.» C’est ainsi que l’auteur et le réalisateur, également comédiens, ont décidé d’un commun accord de peaufiner cette pièce. Une pièce de l’association culturelle «El moutheleth el waqui (le triangle protecteur)» du théâtre de Guelma, entrée en production en ce mois de décembre.

Notons enfin qu’une cérémonie en l’honneur du comédien et musicien guelmi, Saïd Bouaouina, «Cheikh Aouini» pour les intimes, a été organisée juste après le spectacle, en présence de Fatma Zohra Raïs, wali de Guelma. «Très malade, alité, il n’a pas pu venir» nous dit-on. «Cheikh Aouini a 68 ans. Il est musicien et comédien depuis l’âge de 14 ans», nous confie sa fille. En effet, l’homme est un artiste accompli et il est l’un des piliers du théâtre de la wilaya de Guelma.                                                                              

Karim Dadci
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...