Régions Est Actu Est
 

Cité Clair Soleil (Souk Ahras)

Les habitants demandent de l’eau

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	Dans une pétition adressée aux différents responsables, les habitants de cette cité expliquent 
	cette situation par l’existence d’une foule de défaillances dans le nouveau réseau d’adduction, 
	fraîchement installé.
Dans une pétition adressée aux différents...

Située à moins de 100 mètres de la direction de l’Algérienne des eaux (ADE) et du château d’eau qui alimente les plus importantes agglomérations du chef-lieu de la wilaya, la cité Clair Soleil souffre de ruptures récurrentes d’alimentation en eau potable dont la durée a dépassé les dix jours, même après réclamation auprès des responsables du secteur des ressources en eau et de l’ADE.

Dans une pétition adressée aux différents responsables (copie remise à El Watan) les habitants de cette cité expliquent cette situation par l’existence d’une foule de défaillances dans le nouveau réseau d’adduction, fraîchement installé du côté de cette partie de la ville de Souk-Ahras. «Dans le meilleur des cas, nous recevons des gouttelettes d’eau potable pour une durée de deux heures. Sinon c’est l’air comprimé et un débit insignifiant d’eau que nous attendrons pour des heures sans jamais réussir à remplir un bol», a déclaré le délégué du quartier. Les promesses qui n’ont jamais produit les résultats escomptés exacerbent les habitants de ce quartier qui se disent doublement lésés par rapport aux autres agglomérations. «Nous sommes privés d’eau mais aussi victimes de surfacturation pour une cité où l’eau manque depuis plusieurs mois», a indiqué un commerçant contacté hier par téléphone.

Depuis plus d’un mois, ces abonnés de l’ADE sont approvisionnés par des vendeurs d’eau informels à raison de 3500 DA la citerne.
Les retraités et les petits fonctionnaires qui y habitent, dont les bourses ont été mises à rude épreuve par la fête de l’Aïd et les dépenses de la rentrée scolaire, interpellent les autorités locales de Souk-Ahras pour la prise en charge de ce problème. Contactés hier, des cadres du secteur des ressources en eau et de l’ADE ont déclaré au journal qu’une solution sera apportée à cette défaillance technique dans les meilleurs délais. 

Abderrahmane Djafri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...