Régions Est Actu Est
 

Récupération des biens communaux à Souk Ahras

Le siège de l’ex-Hôtel de Ville en pole position

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Le siège de l’Assemblée communale
Le siège de l’Assemblée communale


L’avant-dernière rencontre de l’exécutif communal de l’APC de Souk Ahras a répertorié, entre autres points soumis au débat, la récupération du siège de l’ex-Hôtel de Ville, baptisé, il y a quelques années, musée Mohamed Boudiaf et mis sous la tutelle de la direction de la culture. En plus de cette dernière vocation, à savoir un lieu où tout visiteur de la ville aura la chance d’apprécier des pièces archéologiques et des ustensiles d’un autre âge, une galerie des arts et des activités culturelles et artistiques y sont prévues pour l’année en cours.

Le président de l’APC, Mustapha Rouainia, a déclaré à ce sujet que ce lieu, situé dans un endroit stratégique de la cité, constituera un lieu d’information sur tout ce qui a trait à la vie sociale, culturelle et artistique de la ville.

«Des démarches ont été entreprises pour d’abord récupérer la bâtisse et ensuite réinstaurer des mœurs culturelles et artistiques qui avaient pignon sur rue il y a quelques années. Nous commencerons par l’implantation d’une galerie des arts et l’implication des associations les plus productives, car il y va de l’image d’une cité où l’essor économique ne peut faire fi des autres aspects de la vie de tous les jours», a indiqué le premier édile de Souk Ahras.

Dans le même ordre d’idées, des efforts seront déployés pour le rachat d’un marché couvert situé à quelques encablures de la cité Dallas, et ce, dans le but d’y créer une activité commerciale viable et renflouer les caisses de la commune. «Le coût de la bâtisse, qui est actuellement une propriété de la CNEP, s’est avéré onéreux pour les capacités de l’APC. Nous comptons impliquer la direction des Domaines pour faciliter les démarches pour l’octroi de ce marché abandonné, sis au lieudit ‘‘le château d’eau’’, qui sied, nous en sommes convaincus, à un lieu commercial par excellence», a ajouté le même élu. D’autres locaux et immeubles appartenant à la commune serviront à engranger des sommes énormes qui seront salutaires à son bon fonctionnement en pleine période de rationalisation des dépenses et de quête de ressources.

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...