Régions Est Actu Est
 

Transfert des eaux à Bordj Bou Arréridj

Le PDG de l’Algérienne des eaux rassure les expropriés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.09.17 | 12h00 Réagissez

Des propriétaires terriens de la commune d’Ouled Sidi Brahim, une quarantaine, attendent toujours leur indemnisation.

Le transfert des eaux des barrages de Tilesdit (Bouira) et de Tichihaf (Béjaïa) vers les 13 communes de Bordj, compte parmi les plus importants projets au niveau national visant à pallier le flagrant déficit hydrologique qui caractérise la région des Bibans. Le projet, pour lequel une enveloppe de 10 milliards de dinars a été allouée, a fait l’objet d’une inspection, avant- hier, de Hocine Ziar, président-directeur général de l’Algérienne des eaux.

Selon la fiche technique, le projet de transfert des eaux du barrage de Tilesdit vers les cinq communes de la daïra de Mansoura, à l’ouest du chef-lieu de wilaya, sur 60 km, a coûté la bagatelle de 8 milliards de dinars pour alimenter les 35 centres, soit 127 000 habitants à l’horizon 2050. Le lot 1 est à un taux d’avancement des travaux de 98%, avec 33 km de canalisations, 4 réservoirs et 7 stations de pompage. Le lot 2, sur 32 km, destiné à alimenter les communes d’El Mehir et Ouled Sidi Brahim, est à 90%, avec 3 réservoirs.

Le lot 3, sur 22 km, à 60%. Le lot 4, sur 32 km, pour raccorder la commune de Bendaoud, est à 80%. Vers le nord de la wilaya, un budget de 3 milliards de dinars a été débloqué pour le projet du transfert des eaux du barrage de Tichihaf, lancé en 2011, pour alimenter en eau potable les 8 communes, soit 67 centres de 65 000 habitants, à raison de 10 000 m3/jour. Ce transfert compte également quatre lots. Le lot 1, sur 25 km, concerne les trois communes de Zemmoura,Tassameurt et Ouled Dahmane, avec 3 réservoirs et 3 stations de pompage.

Le lot 2, pour raccorder la commune de Theniet Ennasr et une partie de la commune de Medjana, sur 61 km, est à un taux de réalisation de 50%. Le lot 3, pour les communes de Djaafra et Tefreg, sur 31 km et avec 5 réservoirs, fonctionnant au gravitaire, est à 45%. Idem pour le lot 4 des communes de Colla et El Main, qui fonctionne avec le même système, épargnant ainsi l’énergie électrique.

Ce dernier lot, sur 32,7 km, est à un taux d’avancement des travaux de 25%. Et selon la DRE, les travaux de raccordement de ces 8 communes sont dépendants de l’avancement des travaux de transfert. Qui dit transfert dit expropriation des terres pour utilité publique, suivie d’indemnisation. Or, c’est là où le bât blesse pour les expropriés de la commune d’Ouled Sidi Brahim.

«Nous avons une quarantaine d’expropriés qui ne sont toujours pas indemnisés. Ils n’ont eu de cesse de nous interpeller et de frapper à nos portes chaque jour», nous dit un responsable de cette municipalité. Nous avons transmis la préoccupation au premier responsable de l’ADE, qui nous dira : «Je rassure les expropriés qu’ils seront indemnisés au dernier sou, mais avant toute indemnisation, il va falloir que les arrêtés d’expropriation soient publiés et les décisions d’indemnisation établies à titre individuel.»                             

M. Allouache
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie