Régions Est Actu Est
 

Renouvellement des structures syndicales de la protection civile à Souk Ahras

Le chargé de l’organique de l’Union de wilaya persona non grata

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.09.17 | 12h00 Réagissez

Une récente opération de renouvellement des structures syndicales entamée le week-end dernier au poste avancé de la Protection civile de la ville de Souk-Ahras a failli dégénérer en lynchage du membre chargé de l’organique au niveau de l’Union de wilaya du syndicat de Sidi Saïd.

Les pompiers ont sommé ledit membre, soupçonné de vouloir imposer une composante à la tête de la section, de quitter les lieux sans condition. «Le membre du bureau de wilaya chargé de l’organique a vainement tenté de perpétuer l’existence d’une section syndicale aux ordres et qu’il utilisait pour déstabiliser notre secteur sinon à utiliser l’Union de wilaya pour exercer une pression sur notre administration par section interposée dans le but d’atteindre des objectifs personnels dont le recrutement et l’octroi des marchés publics», a déclaré l’un des sapeurs-pompiers, outré par la présence encombrante de ce membre de l’UW dans la gestion des affaires courantes de la direction de la Protection civile.

Un cadre du secteur a conforté les dires de l’agent pour ensuite ajouter ceci : «Il s’agit d’une tentative d’instaurer une section fantoche par le biais de laquelle cet agent laborantin qui fait fonction de membre chargé de l’organique tente d’apprivoiser notre secteur, à l’instar des directions et autres entreprises publiques où le nom de ce dernier est synonyme de chantage et de déstabilisation. Cette énième tentative a été avortée grâce à la vigilance de nos agents». L’élection de ladite section n’a pas eu lieu et les autres unités de la wilaya préparent le même scénario à l’encontre dudit membre de l’instance wilayale de l’UGTA, qu’ils considèrent comme porte-flambeau d’un lobby financier local.

Contactés hier par téléphone, des membres du conseil de wilaya du syndicat ont confirmé à El Watan les faits soulevés par les employés de la Protection civile et exprimé leur désapprobation quant à cette manière d’agir. «Nous sommes face à un véritable dilemme au sein de notre organisation à l’échelle de la wilaya, car nous avons une majorité de syndicalistes et de cadres syndicaux qui appliquent rigoureusement les textes du statut et règlement intérieur de l’UGTA, excepté un seul membre de l’Union de wilaya qui agit avec la bénédiction d’un syndicaliste influent de la wilaya de Guelma et implique, de surcroît, l’organisation dans une série de scandales. Nous en avons saisi la tutelle et nous attendons la décision », a confié un membre du conseil de wilaya dont les propos ont été approuvés par six autres membres.
 

Abderrahmane Djafri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie