Régions Est Actu Est
 

Le vieux bâti à Tébessa

La réhabilitation du centre-ville atteint sa vitesse de croisière en 2017

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.01.18 | 12h00 Réagissez

Opération d’envergure, le méga chantier de la réhabilitation du centre-ville de Tébessa a atteint en 2017 sa vitesse de croisière.

Suivi, orientation et renforcement des chantiers ont permis en cette fin de l’année 2017 de «voir» un projet lancé avec l’objectif de préserver et réhabiliter le patrimoine de l’antique Theveste et entretenir la mémoire de cette wilaya frontalière de la Tunisie et attirer les visiteurs de tous bords.

A Tébessa, revoir la place Carnot «à l’identique» et les immeubles du centre-ville «ressuscités», constitue pour les habitants, autant que pour les autorités, un espoir de redorer l’image de la région. Pour ce faire, «une enveloppe de 280 millions de dinars a été mobilisée par les autorités locales pour l’aménagement et la réhabilitation de l’ancienne ville et de ses environs», a déclaré à l’APS le directeur local de l’urbanisme, de la construction et de l’habitat (DUCH), Madjid Imeloul.

Le taux d’avancement des travaux a atteint 75 % à ce jour, a ajouté le même responsable, en signalant que ce projet d’envergure sera réceptionné durant le «premier trimestre de l’année 2018». Le chef du bureau de la modernisation de l’urbanisme au niveau de la DUCH, Omar Hasnaoui, a précisé pour sa part que l’Entreprise régionale des travaux publics (ERTP) s’est engagée à réaliser les travaux d’aménagement, d’assainissement et d’éclairage avec un budget de 220 millions de dinars, tandis que l’Entreprise régionale de génie rural (ERGR) a été chargée de l’aménagement des espaces verts, de l’arrosage et de l’entretien pour un montant global de 60 millions de dinars.

Ce projet vise, selon cette même source, à faire de Tébessa une destination touristique, d’autant plus, a-t-il poursuivi, qu’elle dispose de tous les atouts pour y parvenir, notamment des monuments rares et des sites archéologiques et architecturaux très riches qu’il faut revaloriser.

Le chef de l’exécutif local, Atallah Moulati, avait par ailleurs beaucoup insisté, au cours de ses sorties d’inspection, sur la qualité des travaux de réhabilitation entrepris et sur le respect des délais d’exécution, vu l’importance de ce projet qui vise à redorer l’image de Tébessa pour qu’elle devienne une destination privilégiée des visiteurs nationaux et des touristes internationaux.

De leur côté, d’anciens habitants de la place de la Victoire (ex-cours Carnot), située dans la vieille ville de Tébessa, considérée comme son cœur battant, accordent une grande importance à cette initiative qu’ils ont accueillie chaleureusement. Ils espèrent, ont-ils affirmé, que ce lieu soit doté des aménagements adéquats dans le but de créer un espace touristique susceptible d’engendrer une autre ressource économique dans le but de contribuer au développement local et national.

La restauration et la réhabilitation du patrimoine culturel de la wilaya constitueront le noyau d’un ensemble de nouvelles structures culturelles et économiques, en plus de contribuer à la revalorisation des activités économiques locales dans l’antique Theveste.

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...