Régions Est Actu Est
 

Secteur des ressources en eau à Khenchela

La région «assoiffée» boudée par le ministre

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.11.17 | 12h00 Réagissez

le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a effectué mardi une visite de travail et d’inspection du secteur de son département ministériel dans la wilaya de Khenchela.

Au cours de cette visite, le ministre a inauguré le nouveau siège de la direction des ressources en eau de la wilaya, implanté au nouveau pôle, dans la nouvelle ville, où il a appelé à «une bonne gouvernance de l’eau à travers l’extension de l’utilisation des systèmes modernes d’irrigation économisant l’eau». Comme, il a insisté sur «la nécessité d’exploiter toutes les richesses en eau pour l’augmentation de la superficie des terres irriguées».

La commune de Kaïs a été la première étape de sa visite de terrain, qui lui a permis d’inaugurer la station d’épuration des eaux usées (STEP), une station qui avait fait déjà l’objet d’une inauguration!! Il y a quelques années, plus précisément le 12 novembre 2013, par l’ex-Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors d’une visite officielle, en présence du ministre Necib lui-même.

Cette station d’épuration permettra de mobiliser près de 8000 m3/jour d’eau pour l’irrigation de centaines d’hectares de terres agricoles dans les communes de Kaïs et Remila, au nord de la wilaya de Khenchela. Concernant le projet de  protection de cette wilaya contre les inondations, les archives de la presse confirment que le même ministre a déclaré en 2012, que «la protection de cette wilaya contre les inondations est l’une des priorités du secteur de l’hydraulique, à inscrire dans le plan d’action du gouvernement».

En  affirmant: «Nous allons, au niveau central, défendre, avec le ministère des Finances, ce projet comme étant une première priorité et qu’un bureau d’études public spécialisé dans l’hydraulique se déplacera dans une semaine pour effectuer une étude détaillée.» Malheureusement, 5 ans après ces déclarations, le problème n’est pas résolu et la ville de Khenchela souffre toujours à chaque goutte de pluie.
 

DES VILLAGES OCCULTÉS PAR CETTE VISITE

La région sud, qui représente plus de 70% de la superficie de la wilaya, n’a pas été prise en compte dans l’agenda de cette visite ministérielle très attendue par la population, qui souffre d’une pénurie chronique d’eau.
Une rupture durable et répétée de l’approvisionnement en eau potable a provoqué un exode rural «non déclaré», qui a touché des populations de plusieurs villages qui entourent les communes de Djellal, El Ouldja, Khirane… Dans ces régions, la pénurie d’eau a été aggravée par la sécheresse (saison agricole calamiteuse). Leurs populations ont été obligées de «migrer» plus au nord, vers Chechar et Khenchela, pour de meilleures conditions de vie.      
 

Mohamed Taïbi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...