Régions Est Actu Est
 

Babar(Khenchela)

La population souffre toujours à Aïn Djerbouaâ

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.08.17 | 12h00 Réagissez


Les coupures d’électricité s’intensifient à Aïn Djerbouaâ en plein été. Elles sont de plus en plus nombreuses dans les quartiers de cette localité, dépendante de la commune de Babar, à 16 km au sud de Khenchela. «Il y a des jours où l’électricité est coupée pendant plus d’une demi-journée, un problème qui pénalise de plus en plus les habitants de ce village, qui manque de tout», se plaint un habitant. «Les villageois se plaignent également du problème des réseaux d’assainissement des eaux usées, près de l’école Djerbouaâ Sedik, qui se trouvent dans un état désastreux après leur éclatement, et ce, depuis mercredi dernier, et les services concernés, ne sont, à ce jour, toujours pas intervenus, ce qui a semé l’inquiétude et la peur chez les citoyens», affirme notre interlocuteur. Ils demandent, entre autres, des projets concernant l’aménagement urbain, le réseau d’assainissement et surtout de l’eau potable. Ils ont ainsi dénoncé l’absence de ramassage des ordures à l’origine de décharges sauvages. Des problèmes qui amènent les habitants à solliciter l’intervention des autorités locales pour les sortir de la souffrance amère qu’ils endurent depuis des années. Ils disent avoir épuisé toutes les voies du dialogue avec les autorités qui continuent de faire la sourde oreille à leurs revendications. Ceci malgré des dizaines d’actions de protestation qui ont été organisées, mais rien n’a changé.

Mohamed Taïbi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...