Régions Est Actu Est
 

Réhabilitation du site de Hammam Debagh (Guelma)

La livraison du projet prévue pour le mois d’août

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.03.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les travaux ont commencé il y a tout juste six mois
Les travaux ont commencé il y a tout juste six mois

Les travaux de réhabilitation et de protection du site de la cascade de Hammam Debagh, dans la wilaya de Guelma, sont partis pour gâcher les vacances de printemps, dans cette localité qui enregistre chaque année, un rush d’estivants impressionnant.

Ainsi, le site n’est pas accessible au pied de la cascade. «Nous sommes venus d’El Oued pour passer nos vacances de printemps et admirer par là même le site féerique de la cascade. C’est dommage que les autorités aient entrepris des travaux en pleine période de vacances», nous déclare un père de famille visiblement déçu. Et de conclure: «Ils auraient pu faire cela durant la période d’été ou d’hiver».

En effet, un périmètre de sécurité du chantier a été installé aux abords du site, avons-nous constaté sur place.
«Ce projet de mise en valeur va permettre aux touristes d’accéder au site dans des conditions favorables, avec une entrée et une sortie pour l’organisation et l’orientation des visiteurs. Il sera clôturé et il est prévu que l’accès soit payant», nous déclare, à ce sujet, Majda Zenadi, directrice du tourisme de la wilaya de Guelma. Et d’ajouter : «Bien évidement, il est prévu des espaces de regroupements familiaux et la création d’espaces piétons. Mais aussi il est question de protéger le site des inondations. Les locaux commerciaux seront érigés en toile pour préserver le site. L’éclairage public est également prévu, notamment celui de la cascade, qui sera illuminée avec des spots la nuit.»

Notons enfin que les travaux dudit projet ont démarré le 30 octobre 2016 pour un délai de réalisation de dix mois et pour un montant de 79,5 millions de dinars, avec pour maître de l’ouvrage la direction du logement de la wilaya de Guelma et pour maître d’œuvre, l’Agence nationale de développement du tourisme (ANDT) de Annaba. En clair, les touristes devront prendre leur mal en patience et attendre les prochaines vacances de printemps avec en prime un meilleur accueil. «Il est impossible de maîtriser le timing des projets, vu la lenteur des procédures et surtout des marchés infructueux», nous dit-on.   
 

Karim Dadci
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie