Régions Est Actu Est
 

ADE à Tébessa

La guerre déclarée aux branchements illicites

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.09.17 | 12h00 Réagissez

Les habitants de plusieurs communes de la wilaya de Tébessa vivent une situation alarmante à cause du manque d’eau potable. Au chef-lieu, plusieurs quartiers ont passé l’été sans aucune goutte d’eau.

Une crise aiguë qui touche pratiquement toutes les daïras de la wilaya. Ainsi, plusieurs quartiers et cités à Chéria, Bir El Ater, El Kouif, et d’autres localités ont été privés de cette denrée vitale. Face à cette situation, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors de sa visite effectuée à Tébessa au moins de juillet dernier, avait ordonné aux responsables du secteur hydraulique de mettre fin aux raccordements illicites et de réparer les fuites pour au moins atténuer la pénurie de cette substance qui persiste depuis des années déjà. Pour ce faire, l’Algérienne des eaux à Tébessa est immédiatement passée à l’action en installant un comité qui a pour mission de mettre un terme à tous les piquages illicites à travers l’ensemble des communes de la wilaya. Lors d’un point de presse animé jeudi dernier, le directeur de l’ADE à Tébessa, Lakhdar Hadhoud, a fait savoir que l’opération a été entamée depuis Bir El Ater où 5 branchements illicites ont été éliminés.
Dans la région d’El Ma Labiod, l’enquête menée par ledit comité a débouché sur le constat de plus de 17 branchements illicites avec une section de tuyauterie allant jusqu’à 90 mm réalisée sur la conduite principale par des fellahs pour irriguer leurs champs de pommes de terre, a-t-il déploré. Suite à quoi la direction de l’ADE va introduire dans les jours à venir une action en justice à l’encontre de ces citoyens «malintentionnés», selon notre interlocuteur. En attendant que cette opération se généralise pour toucher d’autres communes, il reste que la faible pluviométrie enregistrée ces dernières années et qui a entraîné le tarissement d’une vingtaine de puits à travers le territoire de la wilaya ou encore la vétusté du réseau sont les principales causes de cette pénurie qui s’aggrave d’une année à l’autre. 

Lakehal samir
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...