Régions Est Actu Est
 

Prolifération des décharges sauvages à Bordj Bou Arréridj

La Conservation des forêts met en garde

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	La wilaya compte un important massif forestier situé dans des zones difficiles d’accès
La wilaya compte un important massif forestier situé dans des...

Avec la mobilisation de tous les moyens humains et matériels, une grande opération de sensibilisation a ciblé les riverains pour une saison avec un minimum de dégâts.

Par souci d’avoir une saison estivale avec moins de dégâts dus aux incendies, la Conservation des forêts de la wilaya de Bordj Bou Arréridj a mis en œuvre un important dispositif en termes de moyens humains et matériels, parallèlement à la campagne de sensibilisation menée du 1er juin au 31 octobre, incluant la distribution de dépliants, avec des conférences données et attribution et implantation d’arbustes un peu partout.

A titre préventif, la Conservation des forêts, en coordination avec les services des travaux publics, de la direction des services agricoles, Sonelgaz, la SNTF et les communes qui conjuguent leurs moyens avec ceux des forêts, a procédé à l’aménagement de 76 kilomètres de pistes carrossables et l’ouverture de 64 autres km pour faciliter l’accès aux quatre roues dans les foyers de feu et les juguler à temps.

Pour ce faire, 195 points d’eau ont été prévus pour s’y approvisionner. Le patrimoine forestier, qui couvre 21% de la superficie de la wilaya de Bordj, soit 83606 hectares, est concentré dans la région Nord, connue pour ses reliefs accidentés et difficilement accessibles. D’où les 9 postes vigiles sur 12 qui y sont installés, notamment à Mansourah, Medjana, Djaâfra et Zemmourah. Etant donné le patrimoine forestier, considéré comme un bien commun, l’implication du citoyen dans sa préservation n’est pas à négliger.

A ce titre, 45 saisonniers riverains, 21 éléments affectés aux brigades mobiles et 24 autres dans des postes de vigie ont été embauchés par la Conservation des forêts, qui les charge de signaler le moindre départ de feu dans leurs régions respectives. Or la tâche n’est pas facile, avec la prolifération excessive des décharges sauvages, qui pullulent partout. D’ailleurs, les services des forêts parlent de 3 points noirs qui menacent la région Nord, en l’occurrence les décharges de Trakabt, de Takroumbalt et de Zemmourah, qui nécessitent un contrôle draconien et permanent.

«Figurez-vous, à la veille de l’Aïd, vers 2h du matin, nos services ont reçu un appel de détresse des habitants de Takroumbalt, sur un foyer de feu qui a pris dans la forêt limitrophe. Heureusement, nos éléments dépêchés sur les lieux ont pu circonscrire les flammes en limitant les dégâts à 0.5 hectare ravagé par le feu», nous dit-on à la Conservation des forêts.

«Nous avons particulièrement axé notre plan d’action sur le contrôle des décharges sauvages, en instruisant les communes d’éviter les incinérations pendant la campagne de sensibilisation, tout en travaillant main dans la main avec les citoyens et les directions des services agricoles, des travaux publics, Sonelgaz, la SNTF», conclut M. Doumi, conservateur des forêts de la wilaya. Tout compte fait, avec le thermomètre qui n’a eu de cesse de s’emballer, affichant parfois 49°C, coïncidant avec une sécheresse qui sévit depuis des mois, la vigilance est de mise.

M. Allouache
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...