Régions Est Actu Est
 

L'est en bref :

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.10.17 | 12h00 Réagissez


BISKRA : Les communes sommées de payer  leurs dettes
 
Lors d’une assemblée générale de l’APW, tenue hier matin et consacrée à l’étude du dossier de l’énergie, le wali de Biskra, Ahmed Kerroum, a sommé les présidents d’APC de s’acquitter dans les plus brefs délais de leurs dettes contractées auprès de la Société de distribution du courant électrique (SDC). «Vous avez  des enveloppes budgétaires pour honorer vos créances que la SDC et l’ADE réclament à cor et à cri. Comment voulez-vous que ces entreprises fonctionnent et s’acquittent de leurs tâches convenablement si vous ne les payez pas. Nous avons de gros investisseurs arrivant à Biskra. Ils ont besoin d’électricité et d’eau. Que chacun fasse son travail», a-t-il dit. Ajoutant en guise d’ultimatum : «Les sièges des communes qui ne payeront pas leurs dettes seront privées d’électricité et d’eau deux ou trois jours après les élections et ne me sollicitez pas pour vous aider.» A noter que cette réunion a permis de montrer les réalisations des différents secteurs impliqués dans la disponibilité, le transport, la distribution et la commercialisation des différentes énergies domestique, industrielle et agricole, mais aussi de mettre en exergue les immenses besoins en électricité rurale et agricole induits par le développement incessant des secteurs agricole et industriel dans la wilaya de Biskra.                
H. Moussaoui
 
SÉTIF  : Plus de deux mois sans ascenseurs

En plus d’un cadre de vie déplorable, les habitants des tours à Sétif sont confrontés aux pannes des ascenseurs. L’équipement qui permettait aux locataires de rejoindre les étages supérieurs du bloc A4 est à l’arrêt depuis 4 mois. Adressées à l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), dont le siège n’est pourtant pas loin, les réclamations  n’ont pas connu de suite, au grand désarroi des habitants. «En dépit des innombrables démarches, les responsables, qui se distinguent par des promesses sans lendemain, nous mènent en bateau. Perdurant depuis plus de deux mois, l’intenable situation ne trouve toujours pas d’épilogue. D’un âge avancé et de surcroît malades, nos parents, ainsi que des parturientes et les enfants en bas âge, souffrent le martyre. Les tergiversations des responsables nous rendent malades. Ce problème nous angoisse et envenime nos vies. Comme les gestionnaires de l’OPGI n’assument pas leurs responsabilités, nous sommes dans l’obligation de nous adresser, en ultime recours, au wali pour qu’il intervienne et somme l’organe précité à réparer l’ascenseur», pestent des habitants, las de cette situation.                                  Kamel Beniaiche       

El Tarf : Encore un carambolage

Deux bus sont entrés en collision, hier, sur la double voie de la RN44, à la sortie nord de Ben M’hidi. Les unités de la Protection civile de Ben M’hidi et Besbès ont pris en charge 10 blessés, 5 hommes et 5 femmes, âgés entre 21 et 76 ans. Il n’y aurait pas de cas graves, nous a-t-on précisé. Avant hier, à quelques kilomètres de là, un bus d’étudiants et 3 véhicules ont également provoqué un carambolage qui, fort heureusement, n’a pas fait de victimes.                                               Slim Sadki
 

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie