Régions Est Actu Est
 

L'est en bref :

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.12.17 | 12h00 Réagissez


INSTALLATION DES APC : Trois à Souk Ahras…

Le wali de Souk Ahras a procédé lundi à l’installation du P/APC de Sedrata, en l’occurrence Amar Debabza, élu par la voie des urnes au nom du FLN. Ce dernier parti a, pour rappel, obtenu une majorité relative avec seulement 6 sièges sur un nombre global de 23 devant siéger prochainement au sein de cette municipalité. Des alliances ne sont pas à écarter au sein de la deuxième ville de la wilaya avec les autres formations, à savoir le FNL (5 sièges), le PLJ (4 sièges), Front-El-Mostakbal (4 sièges), le RND (2 sièges) et AND 54 (2 sièges).

A Bir-Bouhouch, une commune où a été récemment implantée l’une des zones industrielles les plus importantes de la wilaya, Ali Medkour, a été officiellement installé par le premier responsable de l’exécutif au milieu d’une foule de citoyens venus assister à cette cérémonie durant laquelle le nouveau locataire de l’Hôtel de Ville a promis de répondre aux besoins majeurs de la population. A Oum-Laâdhayem, Khelifa Maâmar a été installé en qualité de maire dans les mêmes conditions. Dans ces trois municipalités, le wali de Souk Ahras a tenu à rappeler que la prise en charge des doléances des citoyens et le travail de proximité font partie des responsabilités qui incombent aux élus. Le moment est venu, a-t-il déclaré, pour que ces derniers aillent vers la population qui les a plébiscités par la voie des urnes et honorer ainsi leurs engagements par rapport aux électeurs.                                                   A. Djafri

…à Tébessa…

Le wali de Tébessa, Moulati Attallah, a procédé hier à l’installation officielle de l’APC de Tébessa. Toufik Abada, un cadre à la direction de la jeunesse et des sports d’obédience FLN a été donc installé en sa qualité de président de l’Assemblée communale lors d’une cérémonie tenue au Palais de la culture. Les élus de l’Assemblée populaire communale de Tébessa, au nombre de 33 et de différentes couleurs politiques, sont appelés à collaborer avec le nouveau président pour gérer cette commune et prendre en charge les doléances des habitants, a fait savoir madame le wali dans sa brève déclaration, les appelant à oublier l’appartenance partisane et travailler pour le bien de cette ville qui n’arrive pas à décoller économiquement. Les assemblées des autres communes seront installées dans les deux jours à venir par le secrétaire général, l’inspecteur général de wilaya et le directeur de la réglementation et des affaires générales, selon la cellule de communication de la wilaya.                                                  Lakehal Samir

…à Bordj Bou Arréridj…

Le nouveau maire de Bordj, Mohamed Kamel Hanachi, pharmacien de formation, a été installé, hier, en présence d’une grande assistance qui a fait salle comble. Le nouveau magistrat de la commune, d’obédience FLN, a été désigné à la tête de la municipalité conformément à la loi où son parti a raflé la majorité lors des dernières élections, soit11 sièges devant le RND avec 8 sièges, les indépendants avec 6, HMS avec 5 et le FFS avec 3 élus. Lors de sa brève allocution, M.Hanachi a résumé son plan d’action d’ici à 2022 par la politique du consensus. «Je tends ma main à tous les citoyens et à tous les partis politiques, je suis le maire de tous les habitants de Bordj que j’invite à travailler main dans la main tout en ouvrant grand les portes à tout le monde». Son prédécesseur S. Laribi enchaîne : «Je remercie tous ceux qui m’ont accompagné et épaulé durant mon mandat, employés, cadres et tous les responsables de la wilaya, tout en souhaitant bon courage à mon successeur». Dans le même sillage, le premier responsable de la wilaya, M. El Afani, a incité le nouveau staff communal à s’impliquer davantage dans l’effort économique de la municipalité, pour autant prêter attention aux préoccupations des administrés en termes d’environnement, entretien des établissements scolaires, éclairage public et voirie.                                    M.  Allouache

…et le plus jeune maire du pays à El Tarf

Avec ses 34 ans, il est déjà présenté comme le plus jeune président d’APC du pays. Bey Ali dit Saber, qui exerce comme cadre au centre d’enfouissement technique de Dréan (CET), a été installé hier par les autorités locales à la tête de l’APC de Dréan, grosse et populeuse commune d’El Tarf de plus de 50 000 habitants.                       Slim Sadki

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...