Régions Est Actu Est
 

L'est en bref :

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.08.17 | 12h00 Réagissez


Quatre mois d’attente pour la délivrance d’un document administratif

Après avoir épuisé toute sa patience dans l’attente de la délivrance d’un document administratif qui dure... depuis quatre mois, Z. Zidane, retraité du secteur de la jeunesse et des sports, est venu frapper à la porte d’El Watan pour dénoncer «une bureaucratie gratuite qui le prive d’un simple droit dans une administration publique». Ses déboires ont tout d’abord commencé au mois d’avril dernier, quand il s’est acquitté du dernier échéancier pour l’achat de son appartement dans le cadre de la cession des biens de l’Etat, acquis auprès de l’OPGI. Sollicitant le même jour de l’inspection des Domaines, sise au bloc administratif du Centre foncier intercommunal (CFI) de la ville d’El Milia, l’attestation faisant foi de cet acquittement, le concerné est dans l’attente de ce document depuis cette date.

D’un jour à l’autre, notre infortuné demandeur de cette fameuse attestation a vu sa patience s’épuiser pour ensuite prendre les formes d’une grande colère. «Au début, la secrétaire m’a demandé de revenir le lendemain, mais ce lendemain s’est prolongé pour prendre des semaines et maintenant des mois, je ne sais plus quand on me délivrera cette attestation, mais une chose est sûre, je vais dès demain transmettre une requête aux responsables hiérarchiques de cette administration dans l’espoir qu’elle intervienne pour mettre un terme à ces dépassements bureaucratiques», conclut notre interlocuteur. Contacté pour prendre connaissance des dessous de cette affaire, le responsable de l’inspection des Domaines à El Milia nous a orientés, selon sa secrétaire, à la direction des Domaines de la wilaya de Jijel. En l’absence du directeur, parti en congé, c’est un responsable intérimaire que nous avons contacté et qui s’est étonné que le concerné n’ait pas pris attache avec cette direction.                                                                 Amor Z.

TÉBESSA : Six faussaires écroués

Six faux-monnayeurs ont été appréhendés en début de semaine par les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de daïra de Bir El Ater, apprend-on de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. En effet, c’est suite à des informations reçues que les éléments de la police sont parvenus, après une perquisition des lieux, à récupérer plus d’une dizaine de billets contrefaits en coupures de 2000 DA, ainsi que du matériel informatique sophistiqué ayant servi à la contrefaçon de ces billets de banque.  Les auteurs présumés, dont l’âge varie entre 24 et 35 ans, ont été déférés, avant hier, devant le procureur de la République près le tribunal de Bir El Ater, qui les a placés sous mandat de dépôt, a ajouté notre source.

Mise en place d’un système de contrôle biométrique
 
Désormais, à Tébessa, le délai d’attente au niveau des postes frontaliers entre l’Algérie et la Tunisie ne prend que quelques minutes, suite à la mise en place d’un système de contrôle biométrique au niveau des guichets de la police des frontières, a-t-on constaté sur place. Les voyageurs rencontrés sur les lieux se sont félicités de ces assouplissements des procédures policières au niveau des postes. Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, plus de 50 000 sorties et entrées entre la Tunisie et l’Algérie ont été enregistrées au mois de juin dernier et plus de 47 000 durant la première quinzaine du mois de juillet, et ce, à travers les quatre postes frontaliers de Tébessa.     
 Lakehal Samir

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie