Régions Est Actu Est
 

Réhabilitation des anciens établissements scolaires à Souk Ahras

L’école Pasteur, un modèle à perpétuer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Les murs et les salles de classe fraîchement repeints
Les murs et les salles de classe fraîchement repeints

L’administration de l’école Pasteur, l’un des plus anciens établissements scolaires de la wilaya, a œuvré, en collaboration avec les parents d’élèves, pour instaurer de nouveaux réflexes par rapport à la chose publique à Souk Ahras.

Répondant positivement à l’appel de la directrice dudit établissement, ces mêmes parents ont transformé, durant les quinze jours des vacances d’hiver, l’école précitée en chantier grandeur nature. Des sanitaires rénovés dans leur totalité, un réseau de canalisations des eaux usées réfectionné, une cantine scolaire totalement remise en état, un décor et des murs aux couleurs adaptées aux normes…

Le tout avec les moyens matériels et humains des bénévoles. Latifa Benouareth a tenu à saluer au premier jour de la rentrée scolaire tous ceux qui ont contribué à ces travaux parmi les membres de l’association des parents d’élèves, qui ont été nombreux à s’impliquer dans ce projet fort louable, d’après sa déclaration. Mohamed Salah Maïzi, membre actif au sein de cette association, n’a pas manqué d’exprimer à son tour sa satisfaction quant aux résultats atteints.

«L’idée de prendre cette initiative avec le recours exclusif aux moyens des parents a été adoptée par la majorité, qui a aussitôt décidé de passer à l’acte et là est toute la force du peuple algérien, qui porte en lui cette volonté de bien faire au sein du groupe», a-t-il ajouté. Invité la veille de la rentrée scolaire, le maire de Souk Ahras s’est déplacé sur les lieux en compagnie de plus d’une dizaine d’élus et d’employés de l’APC, pour exprimer toute sa reconnaissance à cette action citoyenne et a promis à ses initiateurs un soutien moral mais aussi matériel pour cette initiative.

«Je suis fortement ému de voir des citoyens de ma cité qui prennent sur leur dos la responsabilité de réhabiliter ce bien communal avant de demander l’assistance de nos services. Un tel engagement concrétise, à mon sens, le partenariat prôné à tous les niveaux s’agissant de la gestion participative des affaires de la cité», a déclaré le P/APC de Souk Ahras. Un modèle à perpétuer…

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...