Régions Est Actu Est
 

Souk Ahras

Généralisation du chauffage central dans les écoles

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.12.17 | 12h00 Réagissez


L’opération de généralisation du chauffage central dans les écoles primaires, annoncée antérieurement par le wali de Souk Ahras, vient d’être concrétisée par  son lancement depuis la commune de Aïn Zana, l’une des circonscriptions les plus froides de la wilaya, et c’est l’école Chalbi Mohamed Cherif qui a connu, la semaine passée, le coup d’envoi. Une enveloppe de 58 millions de dinars couvrira les charges de cette opération d’envergure, a-t-on appris auprès des services du premier responsable de l’exécutif.

La première tranche, soit 30  millions de dinars, prise sur le budget de wilaya de l’année 2017 sera injectée pour la réalisation de ce projet à travers les 26 communes. Le reste du montant sera pris sur le même BW pour l’exercice de l’année 2018. La fin du mois de décembre de l’année en cours a été donnée comme date butoir pour l’achèvement des installations du nouveau matériel à travers lesdites écoles. Pour certaines zones éparses, notamment celles au relief accidenté, ordre a été donné pour que tous les établissements scolaires de ce cycle soient dotés de chauffage à mazout en prévision de la saison d’hiver. L’opération, qui a mis du baume au cœur des habitants de cette commune frontalière  a été commentée, hier, par un enseignant, à travers les propos suivants : «L’hiver était vécu comme une fatalité dans les écoles de Aïn Zana, surtout quand le poêle à mazout souvent défaillant tombait en panne (…) Nous nous rabattions parfois sur le gaz butane et là c’est la spéculation dans sa forme la plus hideuse, surtout quand le prétendant n’est pas de la région».

Les cas d’élèves qui désertaient momentanément les bancs de l’école dans cette commune étaient légion, a estimé l’enseignant témoin. Dans le sillage de cette même politique, la réhabilitation de 70 écoles de ce même cycle lésé, par la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, avec un montant global de 150 millions de dinars. La réfection des établissements vétustes et autres menaçant carrément ruine, feront également partie d’une opération similaire, a-t-on confirmé auprès de la même source. 

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...