Régions Est Actu Est
 

Projets de l’organisation internationale du travail à Khenchela et Annaba

Favoriser les créneaux pourvoyeurs d’emplois

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.10.17 | 12h00 Réagissez

Trois projets associatifs pilotés par le ministère du Travail et cofinancés par le Gouvernement algérien et l’Union européenne (UE) et subventionnés par l’Organisation internationale du Travail (OIT) dans le cadre du Programme d’Appui à l’emploi des Jeunes (PAJE) ont été lancés, la semaine dernière, dans la wilaya de Khenchela.

Le coup d’envoi a été donné en présence des représentants de l’OIT, des responsables locaux du PAJE, des collectivités locales, des directions exécutives concernées et de l’Agence de Développement social (ADS). Porté par l’association «Moustaqbal», le premier projet a été lancé dans la localité de Kais.

Dénommé «Ta’ahil» (Réhabilitation), il vise à renforcer l’employabilité de 60 jeunes universitaires à travers des modules de formation théoriques et pratiques en milieu professionnel dans la perspective d’aboutir à les y insérer définitivement avec l’appui des dispositifs de l’État, l’ANEM particulièrement. Le projet de l’association s’appuie sur un pool d’experts formateurs ainsi que sur un réseau d’entreprises locales», explique le représentant de l’OIT. La même action s’est reproduite le même jour, au chef-lieu de la wilaya. En effet, cette fois-ci, c’était autour de l’association «Développement et Renaissance» d’annoncer le lancement effectif de son projet de formation et d’insertion des jeunes dans les métiers de la culture et d’extraction de la plante Aloe Vera, subventionné par l’OIT dans le cadre du programme PAJE.

En effet, c’est lors d’une cérémonie tenue au siège de l’ODEJ de Khenchela que le premier groupe de jeunes bénéficiaires a reçu les diplômes de formation à la culture de l’Aloe Vera, délivrée par l’association en partenariat avec la Chambre de l’agriculture de la wilaya de Khenchela. «Le projet vise à former des jeunes de la région dans la culture de la plante de l’Aloe Vera ainsi que dans les techniques d’extraction de ses huiles essentielles, très demandées dans les industries nationales et internationales du cosmétique, de l’agroalimentaire et de la pharmaceutique.

C’est donc un créneau potentiellement pourvoyeur d’emplois et de valeur ajoutée pour la région. L’insertion de 40 jeunes bénéficiaires du projet n’est qu’une action pilote, sachant que les perspectives dans ce domaine sont prometteuses», estime la même source. Les jeunes formés bénéficieront également de formation en matière d’entrepreneuriat, qui leur facilitera la création de projets économiques personnels dans le domaine. Toujours à Khenchela, dans la commune de Babar, c’est l’entrée en production d’un atelier de fabrication du célèbre tapis de Babar qui a été fêtée.

Il est le fruit d’un projet de l’association «Authenticité et création» avec le partenariat de la Chambre de l’artisanat de la wilaya, subventionné également par l’OIT. Outre l’importance du projet pour la promotion du patrimoine local, il permet de relancer la filière du tapis de Babar, qui offre une opportunité d’emplois et de revenus aux femmes de la région. «Des femmes de la localité ont bénéficié de formations techniques dans le domaine de la tapisserie, avant le lancement de la production. Un appui à la relance de la commercialisation du célèbre tapis aux niveaux national et international et la mise en place d’une coopérative sont également prévus afin pérenniser et multiplier les emplois crées», promet le représentant de l’OIT.

Et d’estimer que: «L’OIT, à travers son bureau à Alger pour les pays du Maghreb, soutient dans le cadre du PAJE les efforts de l’Algérie pour l’emploi des jeunes. S’agissant des projets lancés cette semaine, ils font partie de 27 projets associatifs subventionnés par l’OIT dans le cadre du programme PAJE et visant le renforcement de l’employabilité, de l’entrepreneuriat et de l’insertion professionnelle des jeunes». À Annaba, par ailleurs, il est à noter que parmi les 17 projets associatifs subventionnés par l’OIT dans le cadre du PAJE avec le partenariat des collectivités locales et des dispositifs étatiques de l’emploi, figure un projet de promotion des métiers de l’écotourisme mis en œuvre par l’association «Séraïdi Adventures», et qui a déjà donné lieu à la création de plusieurs SARL dans des domaines en plein boom dans la région tels que les guides de loisirs et les guides de haute montagne. Aussi, un projet de formation et d’insertion des jeunes dans les métiers de la soudure sous-marine, mis en œuvre par l’Association «Hippone Sub» est également en cours d’exécution et suscite l’intérêt des compagnies maritimes locales et nationales à la recherche de personnel qualifié pour leurs chantiers maritimes et sous-marins.

Enfin, un projet mis en œuvre par l’Association d’insertion et de promotion de la femme rurale, avec le partenariat de la Chambre de l’agriculture et la Conservation des Forêts, a déjà permis la formation en apiculture et l’octroi de ruches à une vingtaine de femmes, tandis que 40 autres continuent de poursuivre leurs formations en cuniculture (élevage de lapin) et en couture dans le cadre du même projet avant lancement de leur activité de production.                      
 

27 projets pour 135 millions de dinars

Dix des 27 projets subventionnés par l’OIT sont mis en œuvre dans la wilaya de Khenchela et que les 17 autres sont au niveau de la wilaya d’Annaba. L’apport financier de l’OIT est à raison de 5 millions de dinars par projet. Les créneaux ciblés sont ceux identifiés par une étude du CREAD et considérés comme des filières porteuses en matière d’emploi, telles que les activités de l’artisanat, l’agriculture et le tourisme. Les subventions font suite au lancement de trois appels publics aux associations et à la tenue de trois comités de sélection impliquant l’UGTA, la CGEA et l’ADS, avec les experts du PAJE et de l’OIT.

Au total, l’OIT a reçu du PAJE une enveloppe de 1,6 million d’euros pour subventionner des projets associatifs et renforcer techniquement les cadres associatifs des wilayas de Khenchela et Annaba. L’insertion professionnelle d’au moins 500 jeunes, dont 30% de jeunes femmes, est attendue. L’OIT est une agence spécialisée du système des Nations unies, qui œuvre pour promouvoir la protection sociale, la santé et la sécurité au Travail, l’emploi décent et l’entrepreneuriat. L’OIT, qui est lauréate du prix Nobel de la paix, est présente en Algérie depuis plus de 40 ans. Son bureau pour les pays du Maghreb est basé à Alger.  
 

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...