Régions Est Actu Est
 

Irrigation à Mila

Extension du périmètre à plus de 8000 hectares en 2018

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.11.17 | 12h00 Réagissez

Les ministères de l’Agriculture et des Ressources en eau, à la recherche de palliatifs pour réduire la facture des importations des produits de la terre, ont organisé, ce jeudi, un séminaire national sur les projets d’extension des périmètres irrigués à Mila.

Dix-neuf wilayas ont participé à cette rencontre animée par les secrétaires généraux des deux ministères qui copilotent un ensemble de projets dans ce domaine. En effet, l’extension des périmètres agricoles irrigués a été  au centre des débats.

Le représentant du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a révélé que les projets de développement lancés en partenariat avec le ministère des Ressources hydriques porteront les superficies foncières irriguées à 2 millions d’hectares dans les toutes prochaines années. «Nous ambitionnons de moderniser les systèmes d’irrigation en usage jusqu’à présent et la mobilisation de plus grandes ressources hydriques, ainsi que l’introduction des eaux usées recyclées dans la sphère agricole».

Ces projets sont qualifiés de stratégiques, dans la mesure où ils participeront, une fois réalisés, à la réduction de la facture des importations des produits de la terre et, par ricochet, conforteront le pays dans sa politique d’indépendance vis-à-vis du marché international. «La finalité reste d’améliorer la couverture en produits de la terre, qui est actuellement de 30% seulement et conforter, par là même, le pays dans sa politique d’indépendance de la rente pétrolière et des marchés mondiaux».

Les répercussions sur le marché du travail de tels projets ont été également évoquées. Selon l’intervenant, les projets d’extension des superficies irriguées participeront, à terme, à la création de plus de 1,5 million de postes de travail. En plus de la mobilisation des ressources hydriques superficielles, les experts ont insisté sur l’impératif d’intégration des eaux usées dans la sphère agricole. «Les eaux usées constituent un appoint qu’il faut développer à travers la création d’un réseau homogène de stations de traitement à travers le pays pour pallier les lacunes enregistrées actuellement». La rencontre a été saisie par le représentant du ministère de l’Agriculture pour annoncer la mise en service prochaine du périmètre irrigué de Teleghma, à Mila, d’une étendue de 4 700 ha actuellement, et son extension à plus de 8000 ha, à l’horizon 2018.          
 

K. Bouabdellah
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...