Régions Est Actu Est
 

Khenchela

Deuxième rencontre du CapDel

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.09.17 | 12h00 Réagissez

Le programme CapDel, conduit par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, en partenariat avec l’Union européenne et le PNUD, a organisé mercredi sa deuxième rencontre, qui va durer deux jours successifs dans la commune pilote de Babab, à 35km au sud de Khenchela, après celle de lancement du programme, qui a été organisé le 8 avril dernier.

La commune a abrité deux ateliers: le premier consacré à la présentation du diagnostic territorial participatif de la commune, et le deuxième au lancement du processus de participation des citoyens à la gestion des affaires de leur commune. Lors du premier atelier, le diagnostic territorial participatif de la commune a été exposé aux acteurs locaux (autorités locales et société civile), qui ont participé à son élaboration. Les débats ont été très enrichissants et intéressants, surtout que le but de cette démarche «est d’aboutir à la construction d’une vision, partagée par tous, du potentiel et des capacités du territoire de la commune. Vision qui servira de base à la planification stratégique locale à travers l’élaboration du Plan communal de développement (PCD)», selon les organisateurs. La seconde journée de cette rencontre a été consacrée au lancement du processus de participation des citoyens dans la gestion de leur commune. Et cela, à travers une première étape, qui consiste à l’élaboration, d’une manière concertée, d’un projet de  charte communale de participation citoyenne, qui constituera le cadre, consensuel et codifié, organisant la participation des citoyens à la gestion des affaires communales. Cette charte «fixera également les valeurs et les principes sur lesquels repose la participation des citoyens et définira l’étendue, les cadres et les modalités de son exercice qui sera soumis, dès 2018, à l’Assemblée populaire communale pour discussion, enrichissement et adoption par délibération», a indiqué le directeur national du projet, chargé d’études et de synthèse au cabinet du  ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Mohamed Dahmani, à l’ouverture des ateliers. Les autorités locales de la wilaya de Khenchela ont exprimé souvent leur souhait d’engager les 1800 jeunes qui ont bénéficié des actes de concessions pour l’exploitation des terres agricoles, dans cette commune, dans ce projet dans le cadre de la formation dans le domaine de l’agriculture.
 

Mohamed Taïbi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie