Régions Est Actu Est
 

Ressources hydriques à’Oum El Bouaghi

Des projets structurants en perspective

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le barrage d’Ouknis qui n’est pas encore fonctionnel
Le barrage d’Ouknis qui n’est pas encore fonctionnel

Dans le cadre de la mobilisation des ressources hydriques, la wilaya d’Oum El Bouaghi a elle aussi bénéficié d’un prestigieux programme, à même résoudre les problèmes dus au manque du précieux liquide.

Cela a concerné notamment les grandes agglomérations, comme Aïn Beida, Aïn Fakroun et le chef-lieu de wilaya. L’un de projets structurants, le plus important reste sans conteste celui du barrage d’Ourkis, à Aïn Fakroun.

Ce dernier, une fois entré en fonction, alimentera cinq grandes agglomérations : Aïn M’Lila, Aïn Kercha, Aïn Fakroun, Oum El Bouaghi et Aïn Beida. Aujourd’hui, M. Hocine Necib, ministre des Ressources en eau inspectera les travaux qui concernent le transfert des eaux du barrage de Beni Haroun dans la wilaya de Mila vers le barrage d’Ourkis. Le deuxième point de la visite est relatif à la mise en fonction du forage de Zorg qui alimentera la ville d’Aïn Beida. Cette dernière a connu des restrictions draconiennes durant tout l’été en raison de la sécheresse qui a sévi pendant des mois. A Aïn Babouche, une petite daïra située au nord-est du chef-lieu de wilaya, le ministre inaugurera un réservoir de 1500m3. La délégation ministérielle se rendra ensuite à Aïn M’Lila pour inspecter le chantier relatif à la station d’épuration des eaux usées. Elle sera la deuxième au niveau de la wilaya, la première a été inaugurée par le même ministre à Aïn Beida voilà déjà deux années. L’autre point important a trait au périmètre d’irrigation dans la commune d’Ouled Hamla. Avec une superficie de 2200 hectares, ce périmètre est appelé à densifier la production agricole de la région, tant en produits maraîchers qu’en céréales.

À rappeler que les villes d’Oum El Bouaghi et Aïn Beida qui sont actuellement alimentées à partir du barrage d’Aïn Dalia dans la wilaya de Souk Ahras connaissent la réalisation de nouveaux réservoirs qui permettront une meilleure distribution du liquide vital. Ceci étant, le problème de l’alimentation en eau potable ne sera aplani qu’avec la mise en service du barrage d’Ourkis dont la capacité est de l’ordre de 50 millions de mètres cubes.

Baâziz Lazhar
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...