Régions Est Actu Est
 

Bordj Bou Arréridj

Des dizaines de familles vivent dans la galère

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.10.17 | 12h00 Réagissez


Au grand bonheur des potaches du collège de Cheffa et l’ensemble des habitants de cette localité, des âmes charitables ont mis la main à la poche pour faire construire un réfectoire qui servira quelque 200 repas par jour,notamment au profit des élèves de Ouled Rabah et Ouled Hamza,et des autres hameaux limitrophes,et l’extension de la polyclinique locale qui fera office de service des urgences pour améliorer un tant soit peu la qualité des soins.

Par ailleurs, certaines localités de la daïra de Birkasdali viennent de bénéficier du raccordement au gaz naturel. Il s’agit de Chouiha, Aïn Beida, Lakharif, Ouled Benali, Ouled Bounabi et Chaâbat K’sar, et chaque foyer raccordé a couté au trésor public quelque 66 millions de centimes, soit un cout global de 31 milliards de centimes. Ce qui n’est pas le cas pour les habitants de la cité populaire «H» à Khelil, qui s’estiment oubliés. Des citoyens démunis après avoir été traqués par les hordes terroristes qui régnaient en maitres dans les parages pendant les années noires, ont occupé une parcelle pour y ériger une cité dépourvue de toutes commodités : ni électricité,ni eau,ni route,et la liste des revendications est longue. «Faute de moyens de transport, nos enfants empruntent le chemin de l’école à pieds,avec tous les dangers qui les guettent.

D’ailleurs, cette même route de 3 kilomètresa déjà endeuillé plusieurs familles qui ont perdu leurs enfants, fauchés par des véhicules. Ensuite, nous n’avons ni eau ni gaz; nous nous débrouillons comme on peut pour s’y approvisionner,sans parler du chômage qui hante la majeure partie des jeunes. Tous les responsables qui ont daigné nous rendre visite nous ont promis des tas de choses, mais nous n’avons toujours rien vu venir», nous dit un groupe de jeunes. En revanche,nous avons constaté dans cette cité livrée à elle-même quelques signes de bonne volonté de la part des responsables, notamment la réhabilitation des espaces verts et la voirie et le raccordement de 140 foyers au réseau du gaz,en attendant de prendre en charge les autres revendications des citoyens. A croire le premier responsable de la wilaya lors de sa tournée dans la daïra de Birkasdali «Pourvu que l’affluence aux bureaux de vote le 23 novembre soit massive», n’a-t-il cessé de réitérer aux populations locales.

M. Allouache
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...