Régions Est Actu Est
 

La protection civile fait son bilan à Souk Ahras

Des centaines d’hectares de forêt ravagés par les feux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	Une végétation luxuriante consumée par les flammes
Une végétation luxuriante consumée par les flammes


Pas moins de 87 incendies ont été enregistrés en juillet par les services de la Protection civile de la wilaya de Souk Ahras, lesquels  ont déploré des dégâts sur plus de 427 hectares de forêt et de maquis et 20 hectares de blé sur pied. Selon Ridha Messai, officier chargé de la communication au niveau de ladite direction, «les quatre interventions d’envergure menées par les différentes équipes de sapeurs-pompiers ont réussi à circonscrire les feux de forêt et à éviter ainsi leur propagation».

Le même responsable a tenu à préciser que la vague de chaleur qui a traversé le pays cette saison est l’une des causes majeures de ces incendies, dont les conséquences sur la faune et la flore seront fortement ressenties. Il en est ainsi des 31 incendies qui ont été à l’origine de la perte de 6622 bottes de foin, de près d’un hectare de figues de Barbarie et de 1250 bottes de fourrage destinées au bétail et autres animaux domestiques. Idem pour 40 quintaux d’orge, 1,5 hectare d’herbes diverses,  huit ruches d’abeilles et 40 autres quintaux de blé ravagés par les feux ce même mois. Pour les dix premiers jours du mois d’août, 150 autres hectares de forêt, de maquis et de récoltes ont été atteints par les feux, selon la même source. Les autorités publiques, tout comme la société civile et le citoyen lambda, n’écartent pas l’implication de quelques personnes malintentionnées dans ces sinistres. Autrement dit la piste des incendies d’origine humaine. Ali Selaimia, le président de l’association Solidarité et protection de l’environnement, conforte cette approche et dénonce les effets générateurs de ce phénomène.
 

«Nos forêts sont bradées au grand jour»

Il estime que la majorité des feux de forêt sont l’œuvre d’une catégorie de gens qui en tirent profit et qui sont encouragés par des complicités qui existent à plusieurs niveaux. «Les dégâts matériels et les atteintes multiples à la faune et la flore de la région sont subis comme une fatalité par certaines parties, qui sont à l’origine de ce fléau dénoncé maintes fois par notre association et autre entité, qui avaient tiré auparavant la sonnette d’alarme. Les P/APC, qui représentent théoriquement une instance officielle, délivrent au vu et au su de tout le monde des permis de construire en milieu forestier dans le cadre du logement rural, mettant dans l’embarras les services de la direction des forêts.

Ces mêmes P/APC, qui tergiversent dans l’application des arrêtés d’expulsion des indus occupants des espaces forestiers, en font un alibi de propagande et font fi des intérêts de leurs municipalités», a-t-on indiqué. Il a également mis en garde contre la prolifération des constructions illicites en milieu forestier et l’installation des clôtures illégales de la part d’indus occupants autoproclamés maîtres des lieux sans qu’aucune partie responsable s’en offusque.

«Des hectares de sapins, de pins, de liège…sont saccagés à coup de hache pour transformer ces lieux en espaces constructibles, sinon ce sont des feux de forêt que l’on provoque chaque été pour mieux gérer la transition, et ce, avec des complicités certaines à plus d’une échelle», a ajouté le même militant associatif. Concernant la récente arrestation de deux présumés auteurs d’incendies du côté de Oued-Djedra, notre interlocuteur précisera qu’il s’agit là d’un exemple qui représente une infime partie de ces groupes et parties impliquées dans ces feux. Un phénomène où s’enchevêtrent laxisme, populisme, affairisme foncier et appétits voraces. 

Abderrahmane Djafri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie