Régions Est Actu Est
 

Filière agricole à Mila

Des avancées remarquables

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.10.17 | 12h00 Réagissez

De nombreuses filières agricoles enregistrent des avancées respectables à Mila. A la faveur d’une politique de soutien financier et technique mise en place par le secteur de l’agriculture, de nombreux segments ont connu de véritables booms en matière de production.

En tête de ces filières, on retrouve la production animale et la culture des légumes, qui ont permis à la région d’occuper les premières places à l’échelle nationale. En effet, en matière de production de viande blanche, Mila est désormais considérée comme le premier pourvoyeur du marché national. Selon les chiffres de la DSA, la région a produit plus de 200 000 quintaux de viandes blanches en 2016.

Avec un patrimoine avicole comprenant 7 300 000 poulets de chair, les aviculteurs de la région ont mis sur les marchés plus de 207 000 quintaux de viande blanche. Et la filière a encore de beaux jours devant elle, semble-t-il, car des dizaines de promoteurs de petites affaires avicoles n’attendent plus que l’aval des parties responsables pour lancer leurs investissements. «Avec cette production, qui conforte déjà notre position de premier producteur national, de nombreux autres projets d’élevage avicole sont en passe d’être validés à Ferdjioua, Oued Athmania et Chelghoum Laïd», précise Messaoud Bendrid, directeur des services agricoles. S’agissant de la filière lait, les résultats ne sont pas moins probants.

Non seulement la filière a réussi à garantir une autonomie totale à la région en la matière, mais elle participe aussi à combler les déficits en lait au niveau de sept wilayas de l’Est. Selon Bendridi, l’excédent de la production laitière est exporté vers les wilayas de Constantine, Béjaïa, Batna, Msila, Sétif, Annaba et Oum El Bouaghi. Avec un cheptel laitier dépassant les 45 000 têtes, la wilaya a produit plus de 126 millions de litres de lait en 2016, a-t-on souligné. Les autres filières qui ont propulsé la région dans la sphère des grands producteurs nationaux d’agro-alimentaire sont ceux de l’ail et des légumes secs. Premier productrice nationale d’ail, la région a pourvu les marchés de 606 000 quintaux en 2017.

Selon les chiffres de la DSA, la récolte de cette année équivaut à 60% des besoins nationaux en cette plante. S’agissant des légumes secs, l’autre maillon fort de l’agriculture, ils sont sur une courbe ascendante depuis que les pouvoirs publics ont autorisé la mobilisation des eaux du barrage de Grouz pour l’irrigation. Pratiquée dans les communes du sud de la wilaya, la filière a permis la production de plus de 126 millions de quintaux de lentilles. Il est à souligner que les facilitations d’accès aux crédits bancaires bonifiés (crédit RFIG notamment) jouent un rôle déterminant dans l’émergence de l’activité dans la région.

K. Bouabdellah
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...