Régions Est Actu Est
 

Rencontre wali-presse à Khenchela

Débat autour des obstacles au développement local

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.09.17 | 12h00 Réagissez

Le wali de Khenchela, Kamel Nouicer, a tenu avant-hier dans l’après-midi, au siège de la wilaya une conférence de presse qui a duré plus de trois heures.

Dans son premier contact officiel avec la presse locale depuis sa désignation à la tête de l’exécutif de la wilaya, en juillet dernier, le wali a tenu tout d’abord à déclarer : «Je me sens totalement concerné par la sauvegarde et la consolidation de la liberté de la presse, surtout que cette presse apporte sa contribution au développement local.»

Dans la lancée, il a fait part de sa disponibilité à communiquer toutes les informations et toute précision utile sur l’état des lieux de la wilaya, n’ayant rien à cacher et que la démocratie exige la transparence, ajoutant : «Je suis pour la transparence.» Il a répondu favorablement à la demande des «localiers» d’ouvrir une maison de la presse, à la grande joie des correspondants de presse présents en grand nombre.

La première question posée par les journalistes à trait au secteur du logement, le wali répondant qu’à Khenchela c’était plutôt une réussite, même si, ici et là, des problèmes ont surgi, notamment l’ingérence de ceux qu’il a appelé les «béznassia» (ceux qui font du «business») qui ont voulu faire main basse sur ce «filon».

Il a d’ailleurs demandé aux élus locaux de s’éloigner de tout ce qui a trait à ce secteur, de ne pas en faire un enjeu électoraliste et d’intérêts particuliers. Il a déclaré qu’il avait découvert que «certaines personnes non éligibles au logement social en avaient bénéficié et pas qu’une seule fois, en un temps record», et qu’il s’engageait à ce que seuls les citoyens répondant aux critères réglementaires en bénéficieraient.

«Le temps du «business» avec les logements des pauvres est révolu !», a-t-il déclaré. Il a même précisé que «dorénavant, il n’y aura plus de distribution de logements sociaux tant qu’il n’y aura pas de lancement d’un nouveau programme de réalisation».

Concernant le faible niveau de développement que connaît la wilaya, le wali a chargé d’abord des élus locaux qui ne se sentent pas concernés, surtout préoccupés par des affaires qui ne font pas partie de leurs missions, il a aussi pointé du doigt les lourdeurs bureaucratiques administratives, s’engageant à combattre ce fléau.

Ce qui a eu pour conséquence une très faible consommation des budgets d’équipement accordés à la wilaya ces dernières années. Le wali a précisé que les problèmes de développement pouvaient être solutionnées si on conjuguait les efforts de tous au profit de l’intérêt général et non pas au bénéfice des intérêts particuliers, et «qu’avec le concours des citoyens patriotes de la wilaya où qu’ils se trouvent et l’appui des institutions et administrations publiques, l’on peut sortir la région du sous-développement».

Il a tenu à signaler que malgré sa tournée «dans les 21 communes de la wilaya et sa rencontre avec leurs élus, sommant ces derniers d’inscrire les opérations d’équipement avant la fin de l’année en cours, le répondant positif était très faible, et que par conséquent, il est à craindre que de nouveau on aurait un faible niveau de consommation des budgets d’équipement».                                              

 

Mohamed Taïbi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...